Accueil » Droit comparé (ED 249) » Masters de Droit comparé » Master recherche Anthropologie du droit
  • Imprimer cette page
  • Imprimer

Master recherche Anthropologie du droit



Master recherche «Anthropologie du droit»

 

Directrice: Madame le Professeur G. NICOLAU

 


«Dis-moi comment tu penses le monde, je te dirai comment tu penses le droit». Cette injonction du recteur Michel Alliot, fondateur en France de l'anthropologie du droit, illustre à la fois l'objet et l'enjeu de la formation proposée.


Son objet, dans une perspective comparatiste, est de penser le droit dans la globalité de son développement historique et géographique et dans les contextes contemporains de mondialisation qui provoquent une transformation rapide de la vie juridique et de notre perception de l'altérité.


Son enjeu est d'approcher le droit comme une dimension normative de la régulation des sociétés, transcription des systèmes de représentation de ces sociétés, mais aussi mise en œuvre du pluralisme inhérent à toute société.


De ce fait, l'anthropologie du droit se préoccupe de problèmes centraux dans les mutations de la société contemporaine (refondation de l'Etat ou de la Justice, place de la médiation, politiques de développement durable, gouvernances, etc.), les résultats de la recherche fondamentale et appliquée étant mobilisés dans le cadre d'un enseignement valorisant l'interdisciplinarité.

Particulièrement orientée vers l'interculturel, le pluralisme et la complexité, cette formation s'adresse à des étudiants en formation initiale ou continue, susceptibles de pratiques professionnelles dans l'enseignement et la recherche et dans des domaines de la justice (en particulier la justice des mineurs), de l'administration territoriale ou locale (politique de la ville par exemple), des organisations internationales et des ONG intervenant dans les problèmes de développement des pays du Sud.

Se préoccupant de réduire la césure entre le droit et la société, entre des modèles techniquement performants et des demandes sociales en plein renouvellement, ce master unique en Europe, renouvelle la recherche sur le droit tant par ses questionnements que par la manière d'y associer chaque étudiant.

L'innovation pédagogique est moins technique que pragmatique. Avant de s'enseigner, l'anthropologie se pratique et le rapport « au terrain » (quel qu'il soit, un bureau de PDG, un tribunal de Grande Instance, ou des rapports fonciers en Afrique, par exemple) est un requis incontestable. De ce fait, un des préalables de la pratique de la recherche fondamentale (thèse de doctorat) ou appliquée est la capacité avérée à pratiquer la recherche de terrain.

 

L'offre de formation du M2, déclinée en deux semestres, est construite :

- durant le premier semestre autour de la maîtrise des cadres analytiques et théoriques de l'anthropologie du droit, à partir d'études de cas, de démarches pratiques, de situations d'intervention et en privilégiant une triple lecture du « Droit » en relation avec les pouvoirs, la sacralité et les politiques juridiques ;

- Durant le second semestre en fonction d'une pratique du terrain devant conduire à la soutenance d'un mémoire, la démarche de l'étudiant étant ici accompagnée dans le cadre de séminaires de recherche.

 

Pour tous renseignements, s'adresser au :
Laboratoire d'Anthropologie Juridique de Paris (L.A.J.P.)
Centre Malher Paris 1
9 rue Malher
75181 Paris cedex 04
lajp@univ-paris1.fr
Tél. 01 44 78 33 80