Accueil » L'axe transversal genre

Contact

Contact

Armelle Andro
IDUP
90 rue de Tolbiac
75013 Paris
0144078652

armelle.andro@univ-paris1.fr

Actualité éditoriale

L'axe transversal genre

Le genre, un axe de recherche transversal

 

 

« On ne naît pas femme : on le devient. Aucun destin biologique, psychique, économique ne définit la figure que revêt au sein de la société la femelle humaine ; c'est l'ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu'on qualifie de féminin. Seule la médiation d'autrui peut constituer un individu comme un Autre » (Simone de Beauvoir, 1949, 285).

 

 

 

Le sexe désigne communément trois choses : le sexe biologique tel qu'il nous est assigné à la naissance (sexe mâle ou sexe femelle), le rôle ou le comportement sexuels qui sont censés lui correspondre et que la socialisation et l'éducation différenciées des individus produisent et reproduisent à savoir le genre  et enfin la sexualité, le fait d'avoir une sexualité qui engage le sexe et les sexes. Les théories féministes, issues des mouvements sociaux et d'une tradition de pensée qui pose l'égalité entre les hommes et les femmes travaux, s'attachent à penser ces trois acceptions à la fois dans leur dimension historique et dans leur articulation.

 

Le genre est une catégorie d'analyse qui permet de penser les rapports sociaux. Elle est de plus en plus mobilisée dans les travaux des chercheurs anglophones mais aussi francophones toutes disciplines confondues. Cet intérêt et cette dynamique sont présents au sein des différentes composantes de l'Université Paris 1-Panthéon Sorbonne tant sur le plan de la recherche que de celui des enseignements. C'est donc en vue de rendre visible, de valoriser, mais aussi de favoriser les échanges et les synergies entre chercheur-es, entre équipes de recherche et entre disciplines travaillant sur ces thématiques que le projet d'axe transversal a vu le jour.

Membres

 

Angela Luci-Greulich (économiste)
Anne Hugon (historienne)
Anne-Marie Leroyer (juriste)
Armelle Andro (démographe)
Christophe Genin (arts)
Claire Scodellaro (démographe)
Delphine Dulong (politiste)
Elena Stancanelli (économiste)
Elisabeth Cudeville (économiste)
Fabrice Virgili (historien)
Frédérique Matonti (politiste)
Gaëlle Gillot (géographe)
Geneviève Bührer-Thierry (historienne)
Julie Verlaine (historienne)
Laurence Brunet (juriste)
Marianne Blidon (géographe)
Marie Buscatto (sociologue)
Marina Maestrutti (sociologue)
Pascal Ory (historien)
Patrice Brun (archéologue)
Sandra Laugier (philosophe)
Sandrine Lévêque (politiste)
Sophie Guérard de Latour (philosophe)
Sébastien Jacquot (géographe)
Violaine Sebillotte-Cuchet (historienne)
Virginie de Luca Barrusse (démographe)