X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Master 2 Droit comparé, spécialité Droits africains » Actualités

Actualités

Nouvelle conférence-débat du M2 : Le droit de l'intégration africaine

 

 

Formulaire inscription

 

 

 

 

Réunion de pré-rentrée de la promotion 2017-2018 du Master 2 Droits africains

La réunion de pré-rentrée du master 2 de droit comparé, spécialité Droits africains se tiendra le mardi 5 septembre 2017 au Centre Panthéon à 10 heure en salle 209.

Au plaisir de rencontrer la nouvelle promotion !

Le Master 2 Droits africains remercie ses intervenants extérieurs

Le Master 2 de droit comparé, spécialité Droits africains remercie très chaleureusement toutes les personnes qui ont accepté cette année de partager leurs connaissances et compétences avec ses étudiants :

Adam M., Counsel, McDermott Will & Emery LLP

Boche M., Expert en gouvernance foncière au Ministère des affaires étrangères et du développement international

Boilley P., Professeur d’histoire, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de l’Institut des mondes africains (IMAF)

Cuenca C., Attorney at Law, Africa Desk, FIDAL   

D’Almeida D., avocat senior, CMS bureau Francis Lefebvre

Dezobry G., Maître de conférences en droit public, Université d'Amiens

Fontaine C., Avocat, Cabinet FIDAL     

Gabas J.-J., Chercheur au CIRAD, ancien président du GEMDEV

Jacquemot P., Président du GRET-Professionnels du développement solidaire et du Groupe Initiatives, chercheur associé à l'IRIS, ancien ambassadeur de France, ancien directeur du développement au Ministère français des affaires étrangères

Kamto M., Professeur de droit public, Université de Yaoundé II, ancien Président de la Commission du droit international

Lecat J.-J., avocat associé, CMS bureau Francis Lefebvre

Mancuso S., Professeur de droit comparé, Université de Cape Town

Marchesin P., Maître de conférence en science politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Marielle N., Avocat senior, CMS bureau Francis Lefebvre

Marly P., Avocat associé, CMS bureau Francis Lefebvre

Michailof S., Chercheur associé à l'IRIS, administrateur du GRET, ancien directeur exécutif chargé des opérations de l'AFD et vice-président du Proparco, ancien directeur opérationnel et conseiller principal à la Banque mondiale

Metou B., Professeure de droit public, Université Yaoundé II

Mubiala M., Human Rights Officer, Africa Section II, Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights

Nairac C., Partner, Paris, White & Case LLP

Nicolau G., Professeur de droit privé, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice du master 2 d’anthropologie du droit

Ricordeau D., Président fondateur, Finergreen

Siméant J., Professeure de science politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice du master en études africaines

Vaugon I., Avocat associé chez FIDAL

Nouveaux enseignements ouverts dans le M2

Le Master 2 Droits africains de la Sorbonne a le plaisir d’annoncer l’offre aux étudiants de deux nouveaux enseignements assurés par le professeur Pierre Legrand : Traduction juridique et Théorie et méthodologie de la recherche comparative à partir de l’année prochaine.

Pour nous suivre : www.linkedin.com/groups/8514727; et sur twitter : @M2Droitsafri

9 mars 2017 - Venue de Jean-Jacques Gabas

Le 9 mars, monsieur Jean-Jacques Gabas interviendra pour animer un séminaire sur les politiques publiques et enjeux agricoles en Afrique au sud du Sahara.

Jean-Jacques Gabas est actuellement chercheur détaché au CIRAD, UMR ARTDEV. Economiste, il est maître de conférences à l’université Paris 11, et enseigne à l'université Paris I et à Sciences Po. Il est par ailleurs président d’honneur du Groupement d’intérêt scientifique pour l’étude de la mondialisation et du développement (GEMDEV). Ses travaux portent principalement sur les politiques de coopération.
Auteur notamment de Nord-Sud : l’impossible coopération ? (Presses de Sciences Po, 2002) et plus récemment de « La fabrique de l’émergence (C. Jaffrelot (ed.), Les pays émergents, Presses de Sciences Po, 2009).

 

 

3 mars 2017 - Venue de Serge Michailof

Le 3 mars, monsieur Serge Michailof viendra animer un séminaire autour de son dernier ouvrage : Africanistan. L'Afrique en crise va-t-elle se retrouver dans nos banlieues?

Serge Michailof s’est impliqué dans les problèmes de développement depuis sa première mission de longue durée en Afrique en 1968. Il est actuellement chercheur associé à l’IRIS, l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques et administrateur du GRET. De 2002 à 2012 il a été Maître de conférences tout d’abord à l’Université de Paris 1 Sorbonne puis à Sciences Po Paris ; il est un consultant régulier pour la Banque Mondiale et diverses autres institutions d’aide. Il est un spécialiste bien connu des pays dit « fragiles » et des problèmes de reconstruction dans les pays affectés par des conflits. Il est conseiller régulier de plusieurs gouvernements.

De 2001 à 2004 il était le directeur exécutif chargé des opérations de l’Agence Française de Développement (AFD) et le vice président de sa filiale Proparco. Auparavant il a travaillé 8 ans à Washington à la Banque Mondiale comme directeur opérationnel et conseiller principal et 15 ans (entre 1977 et 1993) comme directeur local représentant de l’AFD dans divers pays africains. En 1992/93 il était conseiller technique au cabinet de la ministre de la coopération Mme Avice. Avant de rejoindre l’AFD en 1975, il a passé six ans à préparer et évaluer des projets de développement dans une société d’ingéniérie, la SATEC dont il a dirigé le bureau d’études, travaillant essentiellement en Amérique latine, en Asie du Sud, au Maghreb et Proche Orient. Pendant une carrière de quarante cinq ans consacrée au développement des pays du Sud, il a ainsi travaillé dans 65 pays sur tous les continents.

Serge Michailof a fait ses études en France (HEC, licence de sociologie et doctorat d’économie) et aux Etats-Unis (MIT). Il a publié ou dirigé divers ouvrages, le dernier en date étant « Africanistan: l’Afrique en crise va t-elle se retrouver dans nos banlieues ?  » Fayard 2015. Il publie régulièrement de nombreux articles dans la presse quotidienne et les revues spécialisées que l’on peut retrouver sur son site internet : sergemichailof.fr.

Serge Michailof est administrateur du Conseil des Investisseurs français en Afrique (CIAN). Il est chevalier de la Légion d’Honneur, de l’ordre du Mérite français, et de l’ordre du Lion sénégalais.

 

 

2 mars 2017 - Venue de Pierre Jacquemot

Le 2 mars 2017, monsieur Pierre Jacquemot animera un séminaire sur le défis des émergences en Afrique.

Président du GRET-Professionnels du développement solidaire et du Groupe Initiatives (France). Chercheur associé à l'IRIS.

Ancien Ambassadeur de France (Kenya, Ghana, RD Congo), ancien directeur du développement au Ministère français des affaires étrangères, ancien chef de mission de coopération (Burkina Fao, Cameroun), après avoir été maître de conférences à l’Université de Paris-Dauphine. Pierre Jacquemot est un spécialiste des questions économiques et politiques africaines. Il est consultant pour le PNUD sur le Sahel africain. 

Il enseigne à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Il est membre du Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI) et du Comité de rédaction de la revue Afrique contemporaine.

Diplomé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris (1970), docteur d'Etat en Sciences Economiques (1971) et en Economie Appliquée (1978), ancien stagiaire de l'ENA (1996).

 

 

26 janvier - Venue de Mathieu Boche

Le 26 janvier, monsieur Mathieu Boche animera un séminaire sur les enjeux internationaux des politiques foncières au regard des questions de développement.

Mathieu Boche est expert en gouvernance financière. Actuellement chargé de mission "Gouvernance foncière" au Ministère des affaires étrangères et du développement international, il est agroéconomiste au CIRAD, docteur en économie du développement.

 

 

Le M2 droits africains aux journées de présentation des Masters 2 de l'Ecole de droit de la Sorbonne

La direction, les étudiants de l'actuelle promotion et des anciens seront vendredi 10 février au Panthéon pour présenter le Master aux personnes intéressées. Que les anciens n'hésitent pas à venir nous voir !

Pour plus de précisions sur ces journées : www.univ-paris1.fr/index.php

Journée sur les Etats-Unis d'Afrique

Conférence organisée par l'AMDAS

Venue de monsieur Mutoy Mubiala

Monsieur Mubiala arrive en France à l'invitation du Master 2 pour assurer 12 heures de séminaire sur les grands enjeux du droit international en Afrique.

Mutoy Mubiala is Human Rights Officer, Africa Section II, Office of the High Commissionner for Human Rights

Venue du Professeur Salvatore Mancuso

Le professeur Salvatore Mancuso arrive en France à l'invitation du Master 2 pour assurer 10 heures de séminaire sur la méthodologie du droit comparé en Afrique.

Salvatore Mancuso est professeur à l'Université de Cape Town

Chair of the Centre for Comparative Law in Africa

Editor in Chief of the Journal of Comparative Law in Africa

Derniers développements de la justice pénale et de la justice transitionnelle en Afrique. Conférence/ débats le 20 septembre 2016

Le Master 2 droits africains de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne organise le 20 septembre 2016, de 15h à 17h, une conférence/débats sur les derniers développements de la justice pénale et de la justice transitionnelle comme modes de sortie de conflits internes avec un regard particulier sur la situation en République centrafricaine et en République démocratique du Congo pour s’interroger sur les mérites, difficultés et limites de ces mécanismes qui semblaient, il y a peu, susciter un engouement presque général.

Intervenants :

Jean-François Akandji-Kombé, professeur de droit public à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Sara Liwerant, maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense, détachée comme professeure à l’Université de Kinshasa

Jean Matringe, professeur de droit public à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur du master 2 droits africains

Inscription gratuite à master2droits africains@univ-paris1.fr

Lieu : amphithéâtre du Centre Malher, 9 rue Malher, 75181 Paris Cedex 4 (métro Saint-Paul, bus 76 et 96)

Centres de recherche de rattachement : IREDIES, LAJP- UMR Institut des sciences juridiques et philosophiques de la Sorbonne

Conférence "Introduction à l'arbitrage commercial international"

Cette conférence sera animée dans le cadre du Master 2 au second semestre par maître Charles Nairac, Partner, White & Case LLP


Cette introduction à l'arbitrage commercial international a pour objet d'initier les étudiants aux concepts-clefs de la matière, avant de s'intéresser à certaines spécificités du droit et de la pratique de l'arbitrage en Afrique.


Bibliographie préparatoire indicative :


- en guise d'introduction à l'arbitrage, lire l'introduction du traité de SERAGLINI & ORTSCHEIDT (Droit de l'arbitrage interne et international, Montchrestien collection Domat droit privé, 2013, pp.9-75);
- Emilia ONYEMA, “Effective Utilization of Arbitrators and Arbitration Institutions in Africa by Appointors”, 4th Arbitration and ADR in Africa Workshop Empowering Africa in the 21st Century through Arbitration & ADR ;
- Paul NGOTHO, “Challenges Facing Arbitrators in Africa” at East Africa International Arbitration Conference, 28-29 July 2014 ;
- Un papier  présenté lors de la conférence ICCA 2016 (en attente de publication).
 
Le moment venu maître Nairac aura d'autres lectures à envoyer aux étudiants, en particulier sur l'arbitrage OHADA.

 

 

Call for Papers - 11th issue of Law Digest

Call for Papers - 11th issue of Law Digest

In October 2016, Law Digest will be publishing its 11th issue. To facilitate coverage of legal issues across the African continent, we are calling for papers from practitioners, professionals, academics, organisations, interest groups and persons from both within and outside the African continent.
Contributors are invited to submit their papers online to the Editor of Law Digest, before 31st August 2016. We are interested in a wide range of topics, including but not limited to:
• Corporate Governance
• Arbitration Practices
• Cross-jurisdictional Litigation and Enforcement measures
• Adopting International Regulatory Standards
• Regulation and Enforcement
• Anti-Money-Laundering measures
• Consumer Protection
• Regulation and Contract issues relating to exploration/mining of Natural Resources (including oil, gas, and minerals) in Africa • Commodities Markets
• Capital Market Regulation
• Banking Regulation (including Islamic Finance)
• Mergers & Acquisitions
• Regional Economic laws
• Financial Inclusion measures
• Commercial and corporate law
• Tax
Articles should be fully referenced and not more than 3000 words ideally. More information about Law Digest including author guidelines, our terms & conditions as well as access to past publications can be obtained from www.nglawdigest.com
Submission email: editor@nglawdigest.com

 

 

 

Venue du Professeur Maurice Kamto

Le professeur Maurice Kamto est invité par le master 2 pour intervenir sur la question de la protection de l'environnement dans le contentieux international.

 

I- PRESENTATION DE L'INTERVENTION

Pendant longtemps, la protection de l'environnement au niveau international est demeurée une matière relevant du droit conventionnel et d'instruments non contraignants. Cela lui a valu, pendant un moment, la contestation de son statut de matière juridique. Depuis quelques années cependant, la protection de l'environnement est entrée dans le prétoire des juridictions internationales: d'abord timidement, à travers une approche jurisprudentielle en général minimaliste dans le cadre d'un contentieux indirect ou incident ; ensuite en force, à la faveur d'un contentieux spécifique sur la question, soit comme objet des litiges entre Etats, soit en tant que droit de l'homme dont la violation est portée devant les juridictions internationales compétentes en matière des droits de l'homme.

L'intervention se propose de donner une vue d'ensemble du traitement de la question de l'environnement à travers cette jurisprudence internationale. La Cour internationale de Justice (C.I.J.), qui a eu au départ une approche très prudente de la question et s'en tenait souvent à des généralités, tient aujourd'hui sa place de gardienne et d'identificatrice des règles du droit international en la matière, comme le montrent ses arrêts les plus récents dans des affaires touchant directement ou indirectement aux questions environnementales.

Mais, d'autres juridictions internationales concourent à la consolidation et au développement du droit en la matière. Ainsi du Tribunal international du droit de la mer et des juridictions arbitrales, mais aussi des juridictions régionales de protection des droits de l'homme, notamment la Cour européenne des droits de l'homme et, de manière inattendue, la Cour de Justice de la Communauté économiques des  Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

L'intervention présentera un tableau d'ensemble de cette jurisprudence internationale, en l'organisant suivant les principales questions abordées dans les décisions examinées. Si elle n'a pas prétention à l'exhaustivité, elle entend néanmoins couvrir l'ensemble de la jurisprudence de la C.I.J. en la matière.

 

II- BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE

I- OUVRAGES ET ARTICLES

DOUMBE-BILLE (S.), MIGAZZI (C.), NERI (K.), PACCAUD (F.) et SMOLINSKA (A.-M.), Droit International de l’Environnement, Paris, Larcier, 2013, 

DUPUY (P.-M.), « A propos des mésaventures de la responsabilité internationale des Etats dans ses rapports avec la protection de l’environnement », in Les hommes et l’environnement, Hommage à Alexandre Kiss, Paris, Frison Roche, 1998;

KAMTO (M), Droit de l'environnement en Afrique, EDICEF, 1996;

KAMTO (M), "Un tournant dans la protection de l’environnement par les juridictions régionales africaines : l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO du 14 décembre 2012 dans l’affaire Serap v. Republic of Nigeria" Mélanges en hommage aux professeurs Ali Mekouar et autres, Presses universitaires de Limoges (PULIM), 2016;

 

KISS (A), BEURIER (J-P), Droit international de l'environnement, 4 éd.  Paris, Pedone, 2010

MALJEAN-DUBOIS (S.), « L’arrêt rendu par la Cour Internationale de Justice le 25 septembre 1997 en l’affaire relative au projet Gabcikovo-Nagymaros (Hongrie/Slovaquie) », AFDI 1997;

MALJEAN-DUBOIS (S) (dir.), Le droit de l'environnement comme exemple de la mondialisation des concepts juridiques: place et rôle des juridictions internationales  et constitutionnelles, Rapport final de recherche réalisé avec le soutien de la Mission de recherche Droit et Justice, 2008;

RANJEVA (R), " L'environnement, la Cour internationale de justice et sa Chambre spéciale sur les questions d'environnement", AFDI, 1994

II- JURISPRUDENCE SELECTIVE

1- Arbitrage

- Fonderie du Trail 1941

2- Cour internationale de Justice

- Licéité de l'utilisation des armes nucléaires avis consultatif, CIJ Rec. 1996

- Projet Gabcikovo-Nagymaros (Hongrie c. Slovaquie) arrêt CIJ Rec. 1997;

- Usine de pâte à papier sur le fleuve Uruguay (Argentine c. Uruguay) CIJ, 2010;

- Construction d'une route au Costa Rica le long de la rivière San Juan (Nicaragua c. Costa Rica), arrêt du 16 décembre 2015 CIJ Rec. 2015.

3- Tribunal international du droit de la mer

- Thon à nageoires bleues (Nouvelle Zélande c. Japon);

- Usine Mox (Irlande c. Royaume-Uni).

4- Cour de Justice de la CEDEAO

- Serap v. Republic of Nigeria arrêt du 14 décembre 2012

L’ambition de ce colloque, dans le contexte particulier du monde arabe après les contestations de 2010-2011, est d’analyser les recompositions relatives aux « élites » dans quelques secteurs-clé en premier lieu les élites politiques et partisanes mais aussi la haute fonction publique, la défense, la sécurité, la justice, l’économie, la culture, le monde intellectuel ou les médias, pendant et après un changement de régime, que celui-ci survienne suite à une insurrection populaire, un processus révolutionnaire ou un coup d’Etat. Une attention particulière sera accordée aux dimensions processuelles de la fabrication d’un nouveau personnel politique. Il s’agit tout autant de saisir ce que les élites font dans les processus critiques que ce que les crises font aux élites.

 

 

 

Conférence sur le Droit public des affaires en Afrique - mardi 7 juin 2016 à 18h

Les 4èmes Rencontres des Études Africaines en France auront lieu à Paris les 5, 6, 7 juillet 2016, sur le site de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, au 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris.

Soutenues par le GIS Afrique, elles sont organisées par les équipes travaillant sur l’Afrique des laboratoires Centre d’Études en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques (CESSMA), Développement et Sociétés (D&S), Langage, Langues et Cultures d’Afrique noire (LLACAN), Pôle de Recherche pour l’Organisation et la Diffusion de l’Information Géographique (PRODIG) et Unité de Recherches Migrations et Sociétés (URMIS).

            Comme les trois précédentes, ces 4e Rencontres visent à donner une visibilité aux recherches sur l’Afrique en devenir. Il s’agit aussi de faire connaitre nos objets de recherches et nos thématiques aux étudiants inscrits en Licence ou en CPGE afin de les inciter à s’orienter vers nos champs de recherche africains. Pour les contributions, les REAF 2016 sont ouvertes à tous, tout particulièrement aux doctorants et jeunes docteurs.

 

Conférence-débat avec Achille Membre

Séminaire sur le droit des assurances en Afrique 15 avril 2016

Monsieur Dionysos Antonopoulos, directeur de l'offre et de la stratégie Région Moyen-Orient et Afrique chez Axa Assistance, animera un séminaire sur le droit des assurances en Afrique dans le cadre du M2 vendredi 15 avril, de 14h à 17h, au Centre Malher, 9 rue Malher, 75004 Paris, métro Saint Paul, salle 107. Inscription libre à master2droitsafricains@univ-paris1.fr

 

 

 

4èmes Rencontres des Études Africaines en France

Les 4èmes Rencontres des Études Africaines en France auront lieu à Paris les 5, 6, 7 juillet 2016, sur le site de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, au 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris.

Soutenues par le GIS Afrique, elles sont organisées par les équipes travaillant sur l’Afrique des laboratoires Centre d’Études en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques (CESSMA), Développement et Sociétés (D&S), Langage, Langues et Cultures d’Afrique noire (LLACAN), Pôle de Recherche pour l’Organisation et la Diffusion de l’Information Géographique (PRODIG) et Unité de Recherches Migrations et Sociétés (URMIS).

Le document attaché vous permet de connaître le détail des ateliers. 

Pour vous inscrire aux REAF :  reaf2016.sciencesconf.org/registration/index

 

 

 

Conférence-débat "Climat, Globalisation et migrations : les enjeux de la gouvernance des ressources naturelles en Afrique"

La Revue de L’Afrique des Idées lance un appel à contributions  pour la préparation de son premier numéro. Les contributions prennent la forme de Notes d’Analyse de 10.000 mots (+/- 1000) traitant de l'Afrique sur des thématiques telles que :

  • La croissance, la pauvreté et les inégalités,
  • Les politiques macroéconomiques (ex : fiscalité, monnaie, etc.),
  • L’économie numérique,
  • Les énergies renouvelables et la résilience face aux dérèglements climatiques,
  • Les migrations,
  • Le commerce et les relations internationales,
  • L’éducation,
  • La santé,
  • Les réformes institutionnelles,
  • La démocratie (ex : les processus électoraux, les droits de l’homme),
  • La culture et les arts, etc.

La Revue de L’Afrique des Idées vise à formuler des recommandations concrètes à l’endroit des décideurs publics sur la base d’une analyse exhaustive et équilibrée. Elle est destinée à être diffusée auprès des institutions (parlements, ministères et agences gouvernementales), organismes et acteurs clés du développement en Afrique et ailleurs. Pour cela, il est déconseillé d'y inclure des équations mathématiques, voire des modèles théoriques ou statistiques, sauf cas exceptionnels.

Procédure de soumission

Vous êtes invité à soumettre une proposition de 500 mots à l’adresse policybrief.adi@terangaweb.com au plus tard le 15 avril 2016, accompagné de votre affiliation et d'un maximum de quatre mots clés. Après sélection, vous serez invité à soumettre un manuscrit qui sera révisé par un comité de lecture anonyme. Vous pouvez également soumettre directement un manuscrit de 10.000 mots (+/- 1000). Les langues de travail sont l'anglais et le français. Un guide de rédaction vous sera envoyé si votre manuscrit est accepté pour publication.

 

 

Table ronde du RIJA 23 mars 2016

Evolution du master 2 droits africains de l'Ecole de droit de la Sorbonne

Le master 2 droits africains se transforme en master 2 recherche et professionnel avec une nouvelle offre d'enseignements et d'enseignants à partir de la rentrée universitaire prochaine. Des enseignants et étudiants du master présenteront cette nouvelle mouture à la journée des M2 de l'Ecole de droit de la Sorbonne de l'Université Paris 1, jeudi 10 mars de 10 heures à 16 heures au centre Panthéon, galerie Saint Jacques, 12 place du Panthéon, 75005 Paris.

 

 

 

Le M2 droits africains reçoit au Centre Malher, Paris, l’institut de recherche et d’enseignement sur la paix en Afrique, Thinking Africa, le mercredi 30 mars 2016 à 17h00, pour la conférence-débat :

CLIMAT, GLOBALISATION & MIGRATIONS : LES ENJEUX DE LA GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE

INTERVENANTS :

SYMPHORIEN ONGOLO 
Politiste camerounais
Docteur de l’École polytechnique fédérale de Zurich
Diplômé en Sciences de l’environnement de l’institut AgroParisTech et de Montpellier SupAgro

cherif sadia
Maître- Assistant
Docteur en sociologie de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké (CIV)
Chercheur au Centre de Recherche d’Histoire Quantitative, université de Caen

 

 LIEU :

Centre Malher, 9 rue Malher 75004 Paris

DATE ET HEURE :

Mercredi 30 mars 2016. A 17h00. Durée : 2h30 environ.

AVANT-PROPOS

Le changement climatique compromet la durabilité des écosystèmes et contribue à altérer les conditions de subsistance des populations les plus vulnérables. A ce titre, la gestion rigoureuse des écosystèmes tant aquatiques que terrestres est devenue une urgence tant au niveau local que global pour garantir une exploitation durable des ressources naturelles et assurer un meilleur usage des terres agricoles indispensable pour la sécurité alimentaire d’une population mondiale en forte croissance.

Dans son cinquième rapport, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) souligne en particulier la vulnérabilité de l’Afrique face au changement climatique, et l’impact de ces changements globaux sur certains secteurs clés de développement du continent comme l’agriculture. Les populations africaines sont quant à elles identifiées comme les moins outillées à s’adapter au changement climatique car vivant dans la pauvreté.

Face aux enjeux climatiques et environnementaux mondiaux, face à la convoitise de ressources naturelles africaines qui sont, à certains égards, considérés comme biens publics mondiaux, que doivent faire les Etats africains afin d’assurer un développement durable et profitable pour les populations africaines ?

L’ambition de la conférence est, d’une part, de décrypter les enjeux environnementaux contemporains et d’analyser la question de la gouvernance des ressources naturelles en Afrique. Il s’agira, d’autre part, de revisiter l’accord de Paris sur les changements climatiques et d’en tirer les enseignements pour le développement durable de l’Afrique.

POUR PLUS D’INFORMATIONS :

Site web : thinkingafrica.org
Tél. : +33 6 51 87 95 50
Email: contact[a]thinkingafrica.org

Télécharger l’affiche.

Séminaire Race et colonialisme - Lundi 7 mars 2016 (18h30-20h30) - "L’espace colonial, laboratoire de l’altérité ?"

Séminaire de recherche et d'enseignement (février-mai 2016)
Race et colonialisme III. Sur les épistémologies politiques de la décolonisation 
sous la direction d'Orazio IRRERA & Francesca BERTINO
L’espace colonial, laboratoire de l’altérité ?
Lundi 7 mars 2016, 18h30-20h30, Centre parisien d'études critiques (37 bis rue du Sentier, 75002 Paris)
Marion Obert (Université Paris-Est Créteil) – Fabrique et importation d’un renseignement colonial : socio-histoire d’une institution coloniale parisienne singulière, le Centre des Hautes Etudes d’Administration Musulmane (1936-1962)
Théophile Lavault (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) – L’officier administrateur : une figure de l’expérimentation coloniale

blog : https://<wbr>decolonisationsavoirs.<wbr>wordpress.com/
plan d'accès : https://<wbr>decolonisationsavoirs.<wbr>wordpress.com/about/  (métro ligne 8 : Bonne Nouvelle)
contact : decolonisation.savoirs@<wbr>gmail.com

 

 

Séminaire Race et colonialisme - Lundi 22 février 2016 (18h30-20h30) - "Surveiller, tracer, enregistrer : une généalogie du regard colonial"

Séminaire de recherche et d'enseignement (février-mai 2016)

Race et colonialisme III. Sur les épistémologies politiques de la décolonisation 

sous la direction d'Orazio IRRERA & Francesca BERTINO


Surveiller, tracer, enregistrer : une généalogie du regard colonial
Lundi 22 février 2016, 18h30-20h30, Centre parisien d'études critiques (37 bis rue du Sentier, 75002 Paris)
Orazio Irrera – Archives coloniales et violence épistémique
Martina Tazzioli (Université Aix-Marseille) – Decolonizing visibility : au-delà du paradigme de la représentation
blog : https://<wbr>decolonisationsavoirs.<wbr>wordpress.com/
plan d'accès : https://<wbr>decolonisationsavoirs.<wbr>wordpress.com/about/  (métro ligne 8 : Bonne Nouvelle)
contact : decolonisation.savoirs@<wbr>gmail.com

 

 

 

 —— ensuring effective participation in the global economy ——
 

Applications are invited for Investment Treaty Law and Arbitration Training

 
The programmea week of intensive training covering aspects of investment treaty law and arbitration, to include: sources of international investment law, investment treaty substantive standards, threshold issues, settlement of investment disputes, case management, recognition, enforcement and challenges of awards and recent trends. Course materials provided.  CPD hours may be claimed.
Learning Outcomes: The course aims to equip participants with no prior training in this area with an understanding of the key concepts of international investment law and the methods for the settlement of disputes between private investors and States.
Where: London, UK.
When: 5 – 9 September 2016
Who should attend? Practitioners from African countries who work in the Attorney General’s chambers or equivalent, treaty negotiators from government ministries, investment promotion agencies  or lawyers in private practice dealing with investment treaty issues; are currently or will be involved in investment treaties/free trade agreements; and/or represent clients in investment treaty claims. 
How to apply: Complete the Application Form online or request a PDF Form from conferences@aila.org.uk and submit it before 29 May 2016.  Applications submitted without all the information will not be processed.  Whilst we value all applications, we regret that we will only be able to contact successful candidates. Due to limited places, priority will be given to those who have not attended AILA training on this before.
Tuition Fee: Except for a nominal fee of £100 per successful applicant, those travelling from African countries are exempt from the full tuition fee of £595.  The fee must be paid at least six (6) weeks prior to commencement of the programme to guarantee your space. The nominal fee is non-refundable even if you do not attend the training except at the absolute discretion of AILA where there are considered to be significant extenuating circumstances. Please note, as a non-profit organization, we do NOT offer sponsorship for the cost of airfares, accommodation, hotel meals and incidentals.  It is the responsibility of each participant to ensure that they can cover these expenses
 

« Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC) »

Mercredi 9 mars 2016 de 14 H. à 18 H.

Mairie de Paris Salon des Arcades 5 rue Lobau 75004 Paris

Initiative de la Campagne des 52 personnalités féminines, organisée par le Réseau Féministe « Ruptures », dans le cadre de la Journée internationale de solidarité avec les luttes des femmes dans le monde

 

 

Présentation 

 

En juillet 2013, à l’initiative de Maître Hamuli Réty, 52 personnalités féminines lancent une campagne pour la création d’un Tribunal Pénal International en République Démocratique du Congo (RDC). 
Les indicibles souffrances consécutives aux maltraitances, aux tortures et aux viols subis par les femmes en RDC demeurent impunis. 

 

Indignées par le silence des instances internationales, ces 52 marraines poursuivent leur action pour que ces crimes, utilisés comme armes de guerre, puissent être jugés par un TPI, seule instance permettant aux femmes victimes de ces atrocités d’être reconnues comme telles. Cette impunité dure depuis vingt ans, il est temps que l’ONU mette cette revendication à l’ordre du jour de ces débats. 

 

Programme

 

13 H. 30 : Accueil.

14 H. : Présentation et animation, Monique Dental, Réseau Féministe « Ruptures »

14 H. 15 : Accueil par la Mairie de Paris. 

14 H. 30 : Hamuli Réty, initiateur de la campagne des 52 marraines pour un TPI en RDC : Actions passées et à venir. 

14 H. 45 : Bâtonnier Jean-Claude Bagayamukwe La défense au quotidien des femmes violées. Rôle du Barreau de Bukavu. 

15 H.  : Caddy Aszuba, journaliste, lauréate du Prix Princesses d’Asturie pour la Paix : Audition auprès du Roi et de la Reine d’Espagne pour la création d’un Tribunal Pénal International pour la RDC : quelles suites ?

15 H. 15 : Echanges avec la salle.

15 H. 45 : Dr Mukwege : Les différentes formes d’action sociales, juridiques et médicales de la Fondation Panzi de Bukavu. 

16 H. : Echanges avec la salle.

16 H. 30 : « Rentrez chez vous et racontez » : création théâtrale à partir des témoignages de femmes aux corps meurtris, interprétée par Claudia Mongumu, auteure, metteure-en-scène et Charles Meunier. 

17 H. 15 : Echanges avec les comédiens. 

 

Exposition de photos d’archives sur les femmes violées au Congo, de Marie Ponchelet et Marie-Hélène Le Ny. 

 

Contacts et inscription courriel : monique.dental@orange.fr

Indiquer Nom, prénom, organisme, adresse, tél, mail.

 

 

 

2e séance du cycle de séminaires « Activités extractives en Afrique : adaptations et résistances »

Nous sommes heureux de vous convier à la deuxième séance du cycle de séminaires : 

« Activités extractives en Afrique : adaptations et résistances » 

qui aura lieu 

ce  vendredi 5 février 2016 de 14H à 18H


                                    (Salle 7  -2ème étage - EHESS - 105 Bd RASPAIL- 75 006 Paris, Métro Saint Placide (ligne 4).

Attention, contrairement aux autres séances, le séminaire a lieu Bd Raspail    

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du programme de recherche Mutations et Défis Africains de la comue HeSam et plus précisément de l’espace collaboratif de recherche « Ressources et conflictualités en Afrique : ‘Mines, terres, routes et rails’», animé par par Sylvie Capitant et Jérôme Lombard. 

Cette 3ème séance,porte sur: 

« Contestations, résistances et conflictualités locales autour des enjeux miniers »

Une partie de la séance sera en anglais

 

Elle accueille:

-Gavin Hilson"Formalizing small-scale mining in Sub-Saharah Africa: Antecedents, impacts and aftershocks'

Chair of Sustainability in Business, University of Surrey. Editor-in-Chief, The Extractive Industries and Society

www.surrey.ac.uk/sbs/people/gavin_hilson/

-Bettina Engels, Freie Universität Berlin: "Not all that glitters is gold: Conflicts over mining in Burkina Faso.

www.polsoz.fu-berlin.de/en/polwiss/forschung/international/frieden/mitarbeiter/engels/index.html

Séance animée par Sylvie Capitant, qui animera le débat avec des éléments sur  un travail en cours sur "Les populations à 'l"assaut" des mines industrielles: retour sur une crise locale burkinabè"  

L’objectif de ce cycle de séminaires est d’approfondir un travail de réflexion mené sur les activités extractives au sein des pays de l'Afrique de l’Ouest (Mali et Burkina Faso) mais également au Soudan, en Afrique du Nord (Tunisie, Mauritanie) et en Amérique du Sud (Bolivie, Pérou) dans une optique comparative. 

L’équipe s’est fixé comme objectifs scientifiques d’étudier et d’analyser les processus d’extraction à l’œuvre en adoptant un point de vue sociétal, empirique et comparatif, ainsi qu’en variant et articulant les échelles d’analyse (aux niveaux local, national et global). En ouvrant la boîte noire de « la rhétorique du boom minier », elle entend renouveler les problématiques, éclairer l’articulation complexe du global et du local, documenter les modalités de réalisation dans un espace situé de stratégies globalisées en encourageant une analyse plus microsociologique attentive non pas aux « opportunités de développement » mais aux « modalités d’adaptation, de réaction et de résistance » des sociétés.

 

 

Séminaire Race et colonialisme - Lundi 8 février 2016 (18h30-20h30) - "Traduire le postcolonial"

Séminaire de recherche et d'enseignement (février-mai 2016)

Race et colonialisme III. Sur les épistémologies politiques de la décolonisation 

sous la direction d'Orazio IRRERA & Francesca BERTINO


Traduire le postcolonial

Lundi 8 février 2016, 18h30-20h30, Centre parisien d'études critiques (37 bis rue du Sentier, 75002 Paris)

Lucia Quaquarelli (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Jon Solomon (Université « Jean Moulin » Lyon 3)


Myriam Suchet (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle)

blog : https://decolonisationsavoirs.<wbr>wordpress.com/

plan d'accès : https://decolonisationsavoirs.<wbr>wordpress.com/about/  (métro ligne 8 : Bonne Nouvelle)

contact : decolonisation.savoirs@gmail.<wbr>com

 

 

 

Séminaire « Philosophie critique de la race et frontières de la citoyenneté »

Cette séance est ouverte à tou(te)s, sans inscription.

 

Le Collège International de Philosophie a le plaisir de vous inviter à la session du Séminaire « Philosophie critique de la race et frontières de la citoyenneté », sous la responsabilité d’Angélica Montes Montoya et Pauline Vermeren avec l'intervention de : 

 

Clemens Zobel

(Maître de conférences en Science Politique/Labtop-CRESSPA, Université Paris 8) 

 

Le sujet « différent » à l’ère du libéralisme contemporain : 

la situation française et l’histoire des Afriques

 

 le vendredi 29 janvier 2016

de 18h30 à 20h30

 

Lycée Henri IV, salle PrM-1.03 , 23 rue Clovis, 75005 Paris de 18h30 à 20h30

 

 

Métro Cardinal Lemoine ou RER B Luxembourg

 

 

 

Eric SAVARESE, La rencontre postcoloniale, nouvelles parutions de la collection K Terra éditions -hn en texte intégral et libre accès

Nouvelles parutions de la collection K Terra éditions -hn en texte intégral et libre accès
La rencontre postcoloniale, Eric Savarèse

L’indépendance algérienne a longtemps été envisagée comme une séquence refoulée de l’histoire de France, ne faisant retour que sous la forme de souvenirs douloureux des acteurs impliqués dans le conflit. Eric Savarese rompt avec cette approche pour aborder la question en termes de rencontre postcoloniale entre les pieds-noirs, harkis, anciens combattants, immigrés, et la société française. L’émergence de ces nouveaux groupes, investis depuis plus d’un demi-siècle dans les guerres de mémoires algériennes, a contribué à transformer la vie politique nationale. La rencontre postcoloniale éclaire d’un jour nouveau les luttes et les revendications des minorités depuis les décolonisations.

Mots clefs

Accueil Altérité Décolonisation Colonialisme Discrimination | Identité Indigène Nation Post-colonial MobilisationsDéplacés internes | Communautarisme | Citoyenneté | 

 

 

"L'efficacité des procédures de recouvrement de créances en Afrique : étude de cas"

J'ai le plaisir de vous inviter à la conférence du RIJA sur 
"L'efficacité des procédures de recouvrement de créances en Afrique : étude de cas" 
laquelle aura lieu ce vendredi 27 novembre 2015 de 18h à 20h à l'auditorium du Centre Malher de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, au 9 rue Malher, 75004 Paris et dont vous trouverez le programme ci-joint. 
-- 
Amitiés africanistes, 
Amandine OGOUBI
Présidente du RIJA