X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil > Master 2 professionnel Logistique Marketing & Distribution > L'espace anciens > Anciens à la une

Anciens à la une

Depuis la création de cette formation, les anciens étudiants prennent une part active à la vie du master Logistique. Les occasions de rencontres entre toutes les promotions sont multiples, au cours d'interventions professionnelles ou d'événements clés (remises des diplômes, soirées, pic-nics, le pot du mardi soir au Saint Hilaire...). Un certain nombre d'anciens est dans le Conseil d'Administration pour développer les réseaux, pour promouvoir le master...

Ce réseau concourt à la qualité des missions effectuées en stage et soutient les diplômés dans leur recherche d'emploi.


Le témoignage d'ancien à la une

Bonjour Antoine, peux-tu nous expliquer en quelques phrases ton parcours universitaire et professionnelle et de quelle promotion tu es diplômé ?

Après un parcours universitaire classique en Économie, j'ai intégré le master en 2000-2001 (P3). Cela fait donc déjà 10 ans, le temps passe très vite. Après mes études, j'ai intégré un éditeur d'ERP (Générix) pour être consultant fonctionnel. Je me suis très vite spécialisé sur les problématiques Retail (Entreprise sur le modèle Centrale d'achat/Points de vente) où la formation reçue au Master m'a permis d'être opérationnel très rapidement. Après trois ans et demi, j'ai quitté Générix pour entrer chez Euriware (filiale informatique d'Areva) où j'ai intégré la Business Unit « ERP » pour continuer à travailler sur la solution Générix en ayant cette fois-ci un rôle de consultant référent et d'expertise.

En 2008, je suis passé de « l'autre côté » en devenant Chef de projet ERP chez GACD (leader français sur la distribution de produits dentaires) pour piloter la mise en place du nouvel ERP (toujours Générix). Cependant, j'ai rapidement quitté l'entreprise car j'ai eu l'opportunité au 1er semestre 2009 de revenir au Havre qui est ma ville d'origine et où toute ma famille vit encore. Je travaille donc depuis avril 2009 pour le Groupe CFT (Leader français du transport fluvial) ou je m'occupe de la mise en place de la solution Dynamics AX pour l'ensemble des filiales du Groupe.



Ton poste actuel te plait ?

Mon poste me plaît énormément. De toute façon, ça a toujours été un critère très important à chaque évolution professionnelle.

Mes premières missions de consultant m'ont permis de découvrir des domaines variés (textile, grossiste alimentaire, jardinerie) et d'apprendre beaucoup de toutes ces expériences qui me permettent aujourd'hui de mieux appréhender les problématiques que je peux rencontrer. J'ai eu aussi le souhait de limiter mes missions à des durées maximales d'une année pour découvrir le plus d'entreprises possibles et ainsi de ne pas entrer dans une routine mais de devoir régulièrement me remettre en question et de redevoir faire mes preuves à chaque nouveau client.

Ensuite, il y a des moments dans la vie où le côté personnel prend le pas sur le professionnel et j'ai donc décidé de me poser en quittant le consulting et en intégrant un poste en clientèle.

Le projet que je pilote actuellement en collaboration avec un cabinet d'AMAO est un projet qui dépasse largement les 1500 jours. Il consiste dans l'intégration de toutes les filiales du Groupe au même système d'information (GMAO, Transport, Achats/stock, CRM, Comptabilité/Contrôle de Gestion) et d'une refonte complète de certains processus. C'est un poste où j'ai beaucoup d'autonomie, qui me permet de rencontrer tous les acteurs de l'entreprise et de participer à la mise en place des moyens qui permettront à l'entreprise d'être compétitive lorsque le marché s'ouvrira à l'Europe du Nord quand le canal Nord-Seine et surtout le grand canal Rhin-Rhône seront opérationnels.



Qu'est-ce que ta formation du master Logistique à Paris 1 t'a apporté ?

La formation au Master m'a apporté l'esprit de travail participatif. Dans le domaine professionnel, il est rare de travailler seul. Cela est principalement vrai dans le consulting où il faut écouter les personnes que l'on a en face de soi mais aussi de savoir imposer ses choix. C'est tout l'exercice des nombreux dossiers que nous avions eus à rendre dans chaque module.

Le fait de privilégier aussi l'oral sur l'écrit est aussi très important. La vie professionnelle, ce n'est pas une dissertation de 10 pages mais c'est pouvoir exposer ses problématiques et leurs solutions devant un auditoire. Cela avait été quelque chose de nouveau pour moi car, du DEUG à la Maîtrise, l'université ne peut apporter cela du fait du nombre important d'étudiants dans chaque promotion.

La formation m'a également permis de rencontrer des enseignants et des intervenants professionnels de qualité.



 
Quel a été le "plus" de cette formation par rapport à d'autres cursus ?

Indéniablement, le fait d'avoir pu étudier tous les maillons de la logistique de l'amont à l'aval, du sourcing/ approvisionnement fournisseur à la vente au client final en passant par la gestion des stock, le marketing, etc... Dans la voie professionnelle que j'ai choisie, cela m'a permis d'être autonome très rapidement, de pouvoir échanger avec tous les acteurs d'une entreprise en étant capable de comprendre leurs besoins sans avoir besoin d'être un véritable spécialiste dans chaque domaine.

 

 

Que reste-t-il aujourd'hui de ton passage à la Sorbonne ? Ta formation est-elle encore un atout qui te différencie de tes collaborateurs ?  

Des amis, un réseau et une très belle carte de visite.

Dès les premières années, la volonté de Jean-marc Lehu de tisser des liens forts intra et inter-promos a été un atout pour la pérennité du Master et son installation très rapide dans le classement des meilleures formations du secteur. Maintenant, cela se retrouve dans la capacité de développer son réseau professionnel.

Le fait que le Master soit reconnu m'a permis de l'utiliser comme un véritable atout lors de mes entretiens quand j'ai été amené à changer d'entreprise. C'est un travail commun entre nouvelles et anciennes promotions de travailler pour maintenir cette reconnaissance. 


 

Portraits de professionnels

Des portraits de professionnels "anciens" du master issus de notre formation et de plusieurs promotions différentes.

 

Évolution professionelle d'un P3 : Antoine Menard


Poste actuel : Supply chain manager pour la division Foodsolutions chez Unilever.
Parcours professionnel : Après un stage de fin d'étude chez Henkel, j'ai occupé depuis 7 ans, plusieurs postes au sein du département logistique chez Unilever (planning de production / / optimisation supply chain ...) .
Comment as-tu valorisé le master ? Lorsque vous travaillez dans un département logistique, sur des projets d'optimisation, vous êtes généralement éloigner des réalités opérationnelles et vous pouvez très facilement oublier qu'infine votre job consiste à satisfaire le client.
Hors, le master étant également centré sur des aspects plus marketing, il vous permet au quotidien de remettre cette notion au coeur de votre activité, et d'avoir ainsi une vision transversale.
Ton conseil aux future promotions : Ne pas hésiter à utiliser et développer vos différents réseaux.
  


Évolution professionnelle d'un P1 : Philippe Pottier

Cet homme marié et père d'un enfant est aujourd'hui manager Grand Compte pour la SNCF, voyez-vous ça ! Initialement recruté pour un poste de manager d'une unité opérationnelle Fret, il a su gravir les échelons qui nous donnent aux dernières promotions l'espoir d'une belle carrière professionnelle. Son conseil : anticiper et être acteur de son parcours. Même s'il reconnaît que la conjoncture ne sera pas favorable à l'embauche pour l'année qui vient, il fait confiance à la « formation pluridisciplinaire » enseignée par M. Lehu et les autres professeurs du master pour suffisamment pousser les étudiants à travailler au mieux et être aptes à intégrer le marché de l'emploi.

 

 

 

 

 


Évolution professionnelle d'une P2 : Christèle Delahaie

C'est au tour d'un membre de la 2e promotion du master de nous livrer des détails sur son parcours. Christèle Delahaie, que ses camarades P2 ont connue sous le nom de Christèle Rabardel à l'époque où elle n'était pas mariée, a forgé son expérience professionnelle sur divers postes. Après trois années en tant que responsable logistique dans une société de routage de presse, elle a travaillé deux ans comme consultante pour Lowendal Group, une société qui manie à la fois les inventaires physiques et la fiscalité. Elle est aujourd'hui consultante manager pour Alti Consulting, une société de conseil dans le secteur banque/assurance, où elle pilote le budget des projets informatiques d'Axa France. Christèle s'est fiée au Master pour lui assurer une transition université-marché du travail sans rupture, car le retour d'expérience des intervenants professionnels donne « la note d'ambiance sur ce qui attend les étudiants après la formation ». Pour Christèle, les enseignements du Master sont rapidement vérifiables et applicables en entreprise. La philosophie du travail inculquée pendant cette dernière année universitaire guide vers la solidarité et la persévérance. Parmi les qualités qu'elle juge nécessaires pour exercer sa profession figurent l'adaptabilité, l'autonomie, le fait d'être opérationnel rapidement et d'avoir un esprit d'analyse et de synthèse, ainsi qu'un bon relationnel. Son conseil pour les futurs diplômés que sont les P11 : bien réfléchir à un projet professionnel, la motivation étant inévitablement perçue. Elle recommande aussi de cibler les postes, plus que les entreprises. Enfin, la notion d'investissement personnel reste fondamentale aux yeux de Christèle Delahaie : « en aucun cas le manque de travail doit être source d'erreur ».


Évolution professionnelle d'un P4 : Nicolas Tronel

 C'est un P4 qui nous fait part de la progression de sa carrière. Nicolas Tronel est un véritable globe-trotter. Depuis deux ans, Nicolas est Directeur Logistique au sein du groupe Geodis Wilson pour la Chine du Nord et de l'Est. Il assure l'amélioration continue de la productivité et du taux de service aux clients. C'est par de nombreuses étapes qu'est passé Nicolas pour en arriver là. Son stage de fin d'études chez Carrefour a débouché sur un VIE pour le même groupe, au service logistique de la centrale d'achat basée à Hong Kong. Toujours à Hong Kong, Nicolas a ensuite travaillé deux ans pour SDV Logistique Internationale, déjà en tant que Directeur Logistique. Subséquemment, il a rejoint Geodis Wilson pour gérer un entrepôt de 30 000 m2 en Corée du Sud. Il a finalement intégré l'équipe de Chine du Nord de Geodis Wilson et y est en charge du département Logistique.

Le master Logistique a inévitablement joué un rôle dans ce beau parcours : selon Nicolas, il « offre une plate-forme ouverte pour les étudiants qui ont tous un curriculum et des intérês différents mais complémentaires ». Pour leurs débuts dans la vie active, notre Directeur Logistique souhaite aux P11 d'intégrer une entreprise qui les stimule et qui les fasse « rêver ». La recommandation de Nicolas pour ceux qui aspirent à un poste similaire au sien est d'être pro-actif et d'avoir une grande mobilité géographique. Considérant le VIE comme un tremplin pour une carrière internationale, Nicolas a opté pour Hong Kong car il désirait vivre dans un environnement en rapide croissance. Nicolas ayant surmonté l'obstacle de la langue, ses connaissances du mandarin lui permettent aujourd'hui de s'exprimer dans son travail et sa vie personnelle.


Évolution professionnelle d'un P7 : Pauline Prunet

Dans cette édition, c'est Pauline Prunet, une P7, qui est à l'honneur. Pauline travaille chez Air France Industries depuis plus de trois après avoir travaillé pendant deux ans sur un poste d'engineering méthodes gestion de commandes, elle est aujourd'hui responsable de magasins outillages, ateliers qui stockent et servent des outillages aux mécaniciens avion. Elle manage ainsi 40 ouvriers et techniciens. Pour assumer un tel rôle, Pauline recommande l'humilité et la rigueur. L'aéronautique étant un secteur très règlementé, il s'agit d' " être très précis dans ses analyses ".

Pour Pauline, le passage de l'Université au travail s'est fait dans les meilleures conditions, notamment grâce au fait que le Master fait étroitement collaborer des personnes d'horizons variés. Son conseil pour les P11 qui entrent tout juste dans le monde du travail : oser, innover, sans pour autant perdre sa modestie.

 

 

Marine MilletValérian CornetAnaïs AkundaClaire LefaucheuxNelly Meurot