X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Master 2 Chargés d'études économiques et sociales » Débouchés

Débouchés

Les métiers des anciens du master

  • Chargé(e) d'études
  • Chargé(e) de mission
  • Chargé(e) de projet
  • Ingénieur(e) d'études
  • Ingénieur(e) d'études statisticien(ne)
  • Chercheur(e) ou enseignant(e)s-chercheur(e)s en sociologie ou en économie du travail, de l'emploi et de la protection sociale

Exemples d'institutions dans lesquelles les anciens étudiants ont travaillé ou travaillent actuellement:

  • ACOSS (Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale)
  • Adéo Conseil
  • AIDeS
  • ANAYA
  • APUR (Atelier Parisien d'URbanisme)
  • ASDO (Agence d'études sociologiques pour les décideurs publics)
  • CAF (Caisse des Allocations Familiales)
  • CASD (INSEE/GENES)
  • CHORUM
  • CIRAD
  • Citéxia
  • CNAMTS (Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés)
  • CNAV (Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse)
  • Conseil National de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelle (CNEFOP)
  • Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (C.S.F.R.S.)
  • CREDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie)
  • DARES - études et statistiques
  • Degest
  • DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques)
  • Direction générale des entreprises (Ministère de l'économie)
  • Dirrecte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) Ile-de-France
  • Emergences
  • Fédération Française du Bâtiment
  • Giscop 93
  • Habitat et territoires conseils
  • Institut National d'Etudes Démographiques (INED)
  • Institut National de Recherche Agronomique (INRA)
  • Institut National de Veille Sanitaire (I.N.V.S.)
  • Julhiet Change Management
  • NILE
  • Observatoire de l'économie et des territoires (Blois)
  • Observatoire National de Fin de Vie (O.N.F.V.)
  • Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (O.N.D.R.P.)
  • OPIEVOY
  • O.R.S. (Observatoire Régional de Santé) Ile-de-France
  • Rectorat de Paris
  • Rectorat de Créteil
  • Secours Populaire
  • Syndex
  • Technologia
  • UNICEF
  • Unesco
  • Union sociale pour l’habitat

Témoignage d'une ancienne étudiante

 « Comment avez-vous appréhendé votre passage de l’université au milieu professionnel ? » : c’est la question classique que posent les employeurs aux jeunes diplômés des universités lors d’un entretien d’embauche. Être diplômé de l’université équivaut bien souvent aux yeux des employeurs à être « déconnecté du monde professionnel ». Pourtant, les enseignants du master CEES ont adapté leurs enseignements et leurs critères d’évaluation aux exigences du monde professionnel – en matière de délais imposés, de présentation des rapports, etc. – à partir d’entretiens quasi-sociologiques sur les pratiques des chargés d’études. D’ailleurs, ce sont les professionnels eux-mêmes qui transmettent aux étudiants certains savoirs méthodologiques : réponse à appel d’offre/rédaction d’un appel d’offre, rédaction de rapport, présentation orale. Animés en permanence d’une volonté de s’adapter au mieux aux exigences des futurs employeurs de leurs étudiants, les enseignants du master CEES se nourrissent aussi de l’expérience des « anciens » du master pour améliorer leur formation.

En outre, au cours de leurs présentations auprès des étudiants, les intervenants professionnels sont interrogés très concrètement sur le métier de chargé d’études : comment faites-vous un entretien (enregistré ou non, retranscrit intégralement, etc.) ? Comment remporter un appel d’offre ? Combien d’études avez-vous à mener en même temps ? Comment organisez-vous votre emploi du temps ? Décrivez-nous l’environnement de travail dans lequel vous évoluez (parcours des collègues de travail, organisation de la structure, rapports hiérarchiques, etc.)

Ainsi, non seulement les étudiants bénéficient des atouts d’une formation universitaire « classique » – rigueur méthodologique, connaissance théorique approfondie dans divers domaines – mais aussi, les étudiants découvrent le(s) milieu(x) professionnel(s) dans le(s)quel(s) ils vont évoluer. Grâce à cet apprentissage des « ficelles du métier » de chargé d’études, la transition de l’université au milieu professionnel est « douce » : l’application des savoirs théoriques et pratiques transmis au cours du premier semestre de formation assure aux étudiants une intégration rapide dans la structure d’accueil de leur stage/emploi sans pour autant perdre le recul critique sur les données et les pratiques transmis par les chercheurs. Ni totalement formatés, ni complètement inadaptés au monde professionnel, les étudiants formés au sein du master CEES reçoivent donc une formation originale dans le paysage universitaire qui vise à favoriser leur insertion professionnelle.

Alors, la réponse à la question posée par l’employeur est souvent inattendue : « J’ai eu la chance de suivre une formation qui m’a permis d’être rapidement opérationnel pendant mon stage et par la suite lors de mes diverses expériences. Nous avions déjà simulé toutes les étapes de rédaction d’un rapport – de l’appel d’offre à la restitution finale – dans le respect des délais et selon les exigences du monde professionnel – et non seulement celles de l’université. Je peux donc vous rassurer et vous dire que la transition a été facile pour moi ».