Accueil » Histoire (ED 113) » Faire une thèse d'histoire » Parcours doctoral

Contact

Secrétariat

 

Madame Régine Prugnaud


17, rue de la Sorbonne
(Bureau G309-esc. C- 3e étage)
75232 Paris cedex 05

Tél. + 33 (0)1 40 46 33 42

prugnaud@univ-paris1.fr

Parcours doctoral

En 2013, l'université de Paris 1 a introduit le parcours doctoral afin de mieux structurer la formation doctorale (cette disposition ne vaut donc que pour les doctorants inscrits à partir de l'année 2013)

Le parcours doctoral est une démarche personnelle mise en œuvre par le doctorant, en collaboration avec son directeur de recherche, durant les trois premières années de thèse. La mise en place du parcours doctoral s’inscrit dans une démarche de responsabilisation et d’auto-évaluation qui doit encourager le doctorant à s’insérer dans les réseaux scientifiques, à fréquenter les lieux d'échanges entre spécialistes, à communiquer régulièrement  sur l'avancée de ses travaux et à en discuter avec d'autres chercheurs. Il ne suppose aucune charge ou activité nouvelle.

A l’issue de ces trois années, le doctorant dresse le bilan écrit de son parcours à partir du formulaire ci-joint qui récapitule l’ensemble des formations suivies et des activités réalisées. Le parcours doctoral représente au total 60 ECTS. Le tableau ci-joint récapitule la liste des formations et activités et les ECTS auxquels elles donnent droit. Ce bilan est transmis à la direction de l'École doctorale, puis validé par le Conseil de l'école doctorale. Cette validation, qui donne lieu à l’établissement d’une attestation, conditionne l'inscription dérogatoire en quatrième année et l’autorisation de soutenance.

Le bilan du parcours doctoral, qui témoigne de l’acquisition de compétences spécifiques, a vocation à être intégré dans le curriculum vitæ des docteurs. Il facilite la mobilité internationale des doctorants.  Il pourra être joint en annexe de la thèse et mentionné par le doctorant dans son exposé de soutenance. Il va de soi qu’il pourra être enrichi au-delà du bilan de fin de 3e année, qui ne constitue qu’une étape.