X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil > Management (ED 559) > Suivi doctorants

Suivi doctorants

Pour suivre la progression des projets de recherche des doctorants, L’Ecole Doctorale a mis en place les trois procédures suivantes :

 

  • 1- Le parcours doctoral

Il a été mis en œuvre depuis le 1er septembre 2016 et ne concerne, que les doctorants inscrits pour la première fois en thèse à cette date. Il a pour but d’accompagner les doctorants, durant  la préparation de leur thèse, en leur proposant d’exercer une diversité d’activités utiles à l’avancement de leur travail et à leur future insertion professionnelle.
Le parcours doctoral est défini en début de chaque année par le doctorant et son directeur de recherche. Il peut être actualisé tout au long de l’année. Le parcours doctoral fait l’objet d’un suivi annuel de la part des directeurs de recherche et du conseil de l’école doctorale, sans donner lieu à l’obtention d’un diplôme. A la fin de chacune des trois premières années d’inscription en thèse, le directeur de recherche valide avec son doctorant les parties du parcours effectuées. Pour ce faire, il dispose d’un document fourni par l’Ecole Doctorale intitulé « fiche d’enregistrement des crédits ECTS »
Les informations sont ensuite transmises fin juin au conseil de l’Ecole Doctorale qui les valide avant d’attribuer au doctorant ses crédits ECTS.


Détail du contenu du parcours doctoral à télécharger
 :
Initiates file downloadContenu du parcours doctoral

Fiche d'enregistrement des crédits ECTS à télécharger :
Initiates file downloadFiche d’enregistrement des crédits ECTS

 

  • 2- Les évaluations annuelles de l’état d’avancement du doctorant

Elles se déroulent à la fin de la première et de la deuxième année de thèse. Durant ces évaluations, le doctorant dispose de 20 minutes pour exposer devant les enseignants chercheurs de l’unité de recherche à laquelle il est rattaché son travail effectué durant l’année. Le directeur de recherche participe à cette réunion. Suite à la présentation du doctorant, un échange s’engage entre celui-ci et les participants. Des questions lui sont posées et des suggestions lui sont formulées pour améliorer la préparation de son travail doctoral. Pour chaque doctorant, un retour précis sur son état d’avancement est effectué. Un rapport sur l’état d’avancement du candidat est également rédigé par le directeur de recherche et remis au directeur de l’ED et à son secrétariat général pour archivage. Si le bilan de fin de première année est perfectible, cette rencontre est l’occasion pour le doctorant d’en prendre conscience et de disposer de tous les conseils et accompagnements utiles à l’amélioration de son travail pour la deuxième année. En tout état de cause, une évaluation insuffisante du travail effectué durant la première année de thèse ne remet pas en cause l’inscription en deuxième année. En revanche, une mauvaise évaluation de l’état d’avancement en fin de deuxième année de thèse peut donner lieu à un refus d’inscription du doctorant en troisième année par le conseil de l’ED. Dans ce cas le doctorant est informé, lors de la réunion sur son état d’avancement en fin de deuxième année, qu’il ne sera pas autorisé à s’inscrire en troisième année. Cette décision est ensuite entérinée par le conseil de l’ED sur la base du rapport relatif à l’état d’avancement du candidat et d’une lettre de son directeur de thèse recommandant, sur la base d’arguments précis, la non inscription de son doctorant en troisième année.

 

  • 3- Le comité de suivi individuel du doctorant

Conformément à l’article 13 de l’arrêté du 25 mai 2016, un comité de suivi individuel est affecté à chaque doctorant inscrit en première année de thèse depuis septembre 2016. Il évalue dans un entretien annuel avec le doctorant les conditions de sa formation et les avancées de sa recherche. Il formule des recommandations et transmet un rapport de l’entretien au directeur de l’Ecole Doctorale, au doctorant et au directeur de thèse. Il veille notamment à prévenir toute forme de conflit, de discrimination ou de harcèlement.
Conformément à l’article 11 de l’arrêté du 25 mai 2016, l’avis du comité de suivi individuel du doctorant est pris en compte, en plus de celui du conseil de l’ED et de celui du directeur de recherche, pour autoriser le doctorant à s’inscrire en troisième année de thèse.     
Le comité est composé de deux enseignants chercheurs appartenant à l’unité de recherche à laquelle est affecté le candidat. Le directeur de recherche ne fait pas partie de ce comité.
Sous la responsabilité des établissements accrédités, l’Ecole Doctoral fixe les conditions de suivi et d’encadrement des doctorants par une charte du doctorat dont elle définit les termes.


Charte du doctorat à télécharger :

Initiates file downloadCharte du doctorat