Accueil » ISOR - Images, sociétés, représentations (équipe interne du centre d'histoire du XIXe S.)

Contact

ISOR

17, rue de la Sorbonne - 75231- Paris cedex 05


direction : Myriam Tsikounas   (photo Lucia Hernandez)                              


tél. : 01 40 46 28 36
fax : 01 40 46 31 62

Courriel

webmestre


Centre de Recherches en Histoire du XIXe siècle

secrétariat

site du CRH du XIXe siècle

ISOR - Images, sociétés, représentations (équipe interne du centre d'histoire du XIXe S.)

ACTUALITÉS DU LABORATOIRE

Master "Histoire" - parcours Histoire et audiovisuel

A l'attention des étudiants de M1 et de M2 du master "Histoire et audiovisuel" :

 

La rentrée du master aura lieu le mardi 16 septembre à 10 heures à l'INA, rue de Patay dans le 13e.

 

Les enseignants présenteront leurs enseignements et les étudiants pourront poser leurs questions aux personnes ressources de l'INAthèque.

 

Télécharger la brochure 2014-2015 ici.


Dernière publication - Sociétés et représentations 37

La reconnaissance d'Edward W. Said (1935-2003) comme fondateur de ce que l'on appelle aujourd'hui les postcolonial studies repose à la fois sur l'extraordinaire fécondité de ses recherches et sur un malentendu, en tous les cas sur une lecture très univoque d’une œuvre qui pourtant ne l’est guère. L’impact considérable de cet auteur sur la façon dont se perçoivent les sociétés contemporaines ne saurait s’expliquer par la simple prise de conscience d’un rapport de subordination de l’Orient par l’Occident à quoi l’on a pu être tenté de réduire son discours. L’hypothèse qui sous-tend le volume que nous proposons est que la puissance d’intervention de la pensée de Said dans le champ social et politique actuel naît de la très grande mobilité de son écriture, qui se situe stratégiquement toujours à l’intersection de plusieurs courants d’idées et de plusieurs disciplines.


Commander l'ouvrage

Publications récentes

Les Histoires de René Allio

Sous la direction de Sylvie Lindeperg, Myriam Tsikounas et Marguerite Vappereau

 

René Allio, né à Marseille en 1924, choisit d'abord la voie de la peinture. Décorateur et scénographe, il fut aux côtés de Roger Planchon, l'homme de la décentralisation théâtrale, introduisant l'art dramatique en région comme en banlieue. Mais c'est avec le cinéma qu'il trouva son plein accomplissement. Après le succès de La Vieille Dame indigne (1964), René Allio poursuit son parcours de réalisateur. Attentif aux voix du passé, il alterna des films dont le sujet s'enracinait dans l'histoire - Les Camisards (1970), Moi,Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère (1974) - et des films hybrides, insaisissables, à la confluence des mémoires individuelles et collectives dont témoigne subtilement L'Heure exquise (1981). René Allio, qui avait fondé en 1979 un éphémère Centre Méditerranéen de Création Cinématographique, sut donner corps à ses utopies dans une œuvre protéiforme, foisonnante, engagée.

Pour la première fois, un livre retrace toutes les histoires de René Allio. Des documents largement inédits sont présentés par des chercheurs de divers horizons. Des photographies, affiches, tableaux se mêlent aux textes de l'artiste, aux notices sur sur ses réalisations et aux témoignages de ses partenaires et proches collaborateurs. À travers les multiples facettes du créateur, l'ouvrage dévoile un itinéraire esthétique, politique et intellectuel d'une grande exigence.

 

Contributions de Paul Allio, Paul Chemetov, Gérard Desarthe, Gérard-Denis Farcy, Arlette Farge, Fabienne Galangau-Quérart, Jean A. Gili, Pascale Goetschel, Robert Guédiguian, Annette Guillaumin, Jean Jourdheuil, Chrtine Laurent, Sylvie Lindeperg, Gérard Mordillat, Priska Morrissey, Bernard Papin, Nicolas Philibert, Roland Rappaport, Malka Ribowska, Christiane Rorato, Serge Toubiana, Myriam Tsikounas, Marguerite Vappereau, Dimitri Vezyroglou et Annette Wieviorka.

 

Publié avec le soutien de l’IMEC.

 

Commandez l'ouvrage

 

 

1967 au petit écran - Une semaine ordinaire

sous la direction d'Évelyne Cohen et Myriam Tsikounas


      L’ouvrage 1967 au petit écran : une semaine ordinaire restitue les programmes d’une semaine « ordinaire » de programmes sur les deux chaînes de l’ORTF entre le 23 et le 30 septembre 1967. L’étude, menée par une équipe interdisciplinaire de chercheurs, en collaboration avec l’Institut national de l’audiovisuel, s’appuie sur des archives audiovisuelles de la télévision conservées par l’Inathèque et consultables sur le site Ina.fr, mais aussi sur la documentation écrite qui s’y rapporte (magazines de programmes, courriers de téléspectateurs, conseils et comités de programmes). Elle analyse les programmes télévisés, les conditions de leur production et celles de leur réception. Le lecteur retrouvera aussi bien des émissions célèbres de la télévision (Bonne nuit les petits, Les Dossiers de l’écran, En votre âme et conscience, Au théâtre ce soir, Lagardère, Lectures pour tous, Le Jour du Seigneur, Panorama) que d’autres plus banales, mais tout aussi intéressantes, qui faisaient le quotidien des téléspectateurs en fonction de la grille des programmes hebdomadaires. En 1967 les Français regardent la télévision le soir mais continuent d’écouter la radio dans la journée, le spectacle demeure familial et la pratique collective. Le petit écran continue à être en noir et blanc, du moins jusqu’au 1er octobre 1967, date à laquelle la 2 passe à la couleur. La publicité est encore interdite, le carré blanc signale les émissions dangereuses pour la jeunesse, le contrôle politique est régulier. Les mesures d’audience se mettent au point. C’est l’ensemble de cette activité autour du petit écran que les auteurs de ce livre s’attachent à mettre au jour.

Le lecteur trouvera dans cet ouvrage les liens avec le site Ina.fr, grâce auquel il pourra consulter la totalité des émissions de cette « semaine ordinaire ».

 

En coédition avec l’Institut national de l’audiovisuel.

 

Accédez à la table des matières

Commandez l'ouvrage

 

 

Images SOciétés et Représentations

 

 

17, rue de la Sorbonne - 75231- Paris cedex 05


direction : Myriam Tsikounas

contacts :
tél. : 01 40 46 28 36
fax : 01 40 46 31 62
isor@univ-paris1.fr


L’équipe d'ISOR est rattachée depuis 2006 au Centre de Recherches en Histoire du XIXe Siècle (Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris IV  Paris-Sorbonne).

 

 

 

 

Les Images interdites de la Grande Guerre

 

Exposition

 

octobre 2014

 

Paris 1
Centre Panthéon - Galerie Soufflot

 

 Vernissage le 1er octobre à 19h

 

Présentation de l'exposition

La Cruauté en images

 

Troisième journée d'étude

La Guerre et la paix

 

4 avril 2014

 Université Paris 1

Centre Panthéon, salle 1

 

Programme

 

 

Liens utiles

 

Actualités de la collection Addiction aux Éditions du Manuscrit.