Accueil » Colloque Musées et Tourisme

Dates : 

 20 et 21 janvier 2011

 

Lieu :

Société de Géographie,

184 Bd Saint-Germain,

75006 Paris 

Responsables scientifiques : 

Maria GRAVARI-BARBAS, géographe,

directrice de l'IREST, Université Paris 1,

directrice du laboratoire EIREST, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

directrice de la Chaire UNESCO Paris 1 "Culture, Tourisme, Développement"

 

Edith FAGNONI, géographe, MCF Université Paris-Sorbonne (IUFM),

laboratoire EIREST, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

 

  • Imprimer cette page
Anglais

Présentation du colloque

 Du musée traditionnel, parvenu jusqu'à nous sans grande transformation depuis le XIXe siècle, au musée « événement » instrumentalisé par les politiques urbaines et l'économie touristique, les musées connaissent une transformation profonde depuis une trentaine d'années. Ils se présentent de plus en plus comme une opportunité de conduite d'une transformation de la ville. C'est ainsi que la fin du XXe siècle voit naître un nouveau modèle d'établissement muséal, impulsé par un changement d'enjeu, un changement d'échelle et le développement de « l'ère gestionnaire ». Les très grands musées, guidés par une démarche entrepreneuriale, bénéficient d'une autonomie renforcée ; ils déploient leurs activités hors les murs, vers Bilbao, Metz, Lens, Abou Dhabi, Atlanta, Hong-Kong....créant des filiales. Ces projets de création de musées correspondent à de véritables événements culturels à l'échelle locale, nationale ou internationale instruisant une nouvelle ère urbaine. La culture devient une composante majeure du  projet de ville et un musée dit « de référence » est désormais considéré comme un produit d'appel, qui peut aider à requalifier une ville et son territoire et à qualifier une destination touristique.

Objectif du Colloque

Ce lien entre tourisme et fréquentation des musées, a priori marqué par l’évidence, est cependant assez rarement questionné. Or, si le musée « produit » du tourisme, il n'en est pas moins vrai que le tourisme « produit » du musée. En effet, il semble que le musée ne puisse pas être pensé sans se référer au tourisme, même si le musée ne peut être considéré comme un simple artefact au service de l'attractivité touristique. De même, la ville produit des musées et du tourisme, mais réciproquement, le musée et le tourisme produisent de la ville. Cette dialectique inaugurée à la fin du XIXe siècle se reconfigure aujourd’hui sous l'effet de la métropolisation.

L'objectif est d'étudier cette relation complexe entre musée, tourismes, et villes, selon les « modèles » de musées, les contextes, et les époques.

Il s'agira, d'une part, de voir ce que le musée en tant que production culturelle spécifique doit au tourisme, à travers ses stratégies de localisation et de développement, et ses mutations, et d'autre part, de voir comment l'analyse du lieu spécifique qu'est le musée permet d’apporter un éclairage sur le tourisme et les pratiques touristiques.

Les contributions attendues visent tous types de musées, mais particulièrement les grands musées à l'échelle internationale permettant de mieux comprendre la nécessaire coopération entre musée et tourisme. Les réflexions menées à partir d’une approche diachronique, tenant compte des processus et temporalités, sont encouragées.

Ce colloque sur les liens entre grands musées et tourisme pose la question des mutations des musées, du point de vue de leur rénovation, de leur impact territorial, de leur prise en compte du tourisme, des mutations muséologiques et des nouvelles pratiques touristiques qui y sont associées.

Cinq axes majeurs structureront les ateliers du colloque :

1.   L'articulation mutations urbaines, musées et tourisme.

2.   Le Musée et ses échelles d'inscription, entre icône urbaine et moteur de développement territorial.

3.  L'évolution de la pratique touristique, renvoyant à l'horizon hypermoderne de la mixité des pratiques et la combinaison des différences.

4.  Le Touriste au musée.

5. Le Tourisme, une dimension cachée du musée?