X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Institute of Economic and Social Development Studies » Internships and professional integration » Interview with a former IEDES student

Interview with a former IEDES student

French

Interview d'une ancienne étudiante de l'IEDES

 

Blanche Mattern

Experte "Analyse des causes de la malnutrition"

 

Action Contre la Faim

Burhanpur - Inde
Bac Scientifiques
DULCO Asie du Sud (INALCO)
Licence Hautes Etudes Internationales, mention relations internationales (INALCO)
M1 Enjeux Européens et Affaires Internationales mention recherche (Paris I)
M1 Etudes du Développement option crises (IEDES - Paris I)
M2 EEAI Gestion de crises et problématiques identitaires, recherche (Paris I)
M2 Crises: Actions de Développement et interventions d'urgence (IEDES - Paris I)

 

 


Réseau Pro: Quel bac avez-vous obtenu? Pourquoi avoir choisi ces formations ? 


Blanche Mattern: "J'ai obtenu un bac scientifique. J'ai poursuivi mes études secondaires en parallèle d'une activité professionnelle en ONG. J'ai tout d'abord rejoint une petite ONG française oeuvrant à Sri Lanka, qui m'a amené à suivre un cursus à l'INALCO afin d'approfondir les thématiques liées au pays d'intervention de cette structure. En licence, j'ai co-fondée l'ONG InMaLanka active en Asie du Sud. Dans un but d'approfondir mes compétences professionnelles je me suis dirigée vers le cursus crises de l'IEDES-Paris I. 

Très attirée par le domaine de la recherche et ayant commencé à approfondir diverses thématiques liées au conflit sri lankais, j'ai décidé de suivre en parallèle le cursus "EEAI, gestion de crises et problématiques identitaires" dans le but d'obtenir plus d'outils pour accentuer mes recherches". 

 

RP: Quel parcours professionnel avez-vous eu depuis la fin de vos études ? Quelles ont été vos opportunités, vos difficultés ?

 


BM: "Déjà très impliquée au sein de l'ONG InMaLanka (Présidence et chargée du Pôle Asie du Sud), j'ai continué à travailler pour cette structure à la suite de mes études. Après quelques temps passés en France, j'ai effectué une mission d'un an à Chennai, Inde, en tant que chargée de mission pour l'ONG. 

Toujours très intéressée par la recherche j'ai pu, à titre personnel, continuer à travailler sur diverses thématiques qui ont conduit à la publication de quelques articles sur le web et dans quelques ouvrages. Les projets d'InMaLanka fonctionnant bien et l'équipe avec laquelle je travaillais étant très dynamique, j'ai décidé de prendre un peu de recul en 2013. Cette décision faisait suite à une envie de découvrir le travail dans des structures différentes, d'autres méthodes d'action. J'ai ainsi rejoint en 2014 l'ONG ACF pour une mission de recherche appliquée. Cette mission m'a conduit... une nouvelle fois en Inde! "

 

RP : Quel est votre emploi actuel ?  Quelles sont vos missions ? 

 


BM : "Je suis actuellement experte en analyse des causes de la malnutrition. Ma mission consiste, en menant une étude qualitative et une étude quantitative, à identifier les causes de la malnutrition dans un contexte local très spécifique. Je gère une équipe importante d'enquêteurs, traducteurs, facilitateurs. La partie qualitative s'articule autour de groupes de discussions avec les bénéficiaires sur diverses thématiques (malnutrition, santé, pratiques de soins, WASH, sécurité alimentaire..). La partie quantitative s'articule autour d'une enquête auprès de plus de 700 ménages présents dans la zone d'intervention". 

 

RP: Quels sont vos souvenirs d’étudiant au sein de notre université ? 

 


BM: " J'ai de bons souvenirs de Paris I dans les deux masters. J'ai pu y rencontrer des personnes qui sont aujourd'hui devenus de bons amis. J'ai un souvenir d'une ambiance détendue et studieuse à la fois dans un cadre très agréable (l'université de la Sorbonne mais également le jardin tropical de Nogent sur Marne). Lors de mon année de Master 1 avait lieu de grève importante qui ont vu les portes de l'université se fermer pendant plusieurs mois. Ce qui est une ambiance très liée à Paris I! Cette période de grève a été très intéressante d'autant de la part de l'implication des étudiants et personnels de la Sorbonne mais également car il fallait bien continuer à étudier en parallèle". 

 

RP:  Quels conseils donneriez-vous aujourd’hui à un étudiant en vue de son insertion professionnelle ? 

 


BM: " Multiplier les stages dans votre filière, les expériences à l'étranger, essayer d'avoir une vue globale de votre objectif professionnel et impliquez-vous à 2000%".

 


Interview réalisée  le 24 mai 2014 par Réseau Pro.

Vous êtes étudiant ou ancien de l'IEDES