Accueil » UFR11 - Political sciences » Scolarité Master 2 » M2 Recherche Etudes Africaines

Contact

Secrétariat scolarité Master 2

 

Marie Bouillet-Tamisier

 

17 rue de la Sorbonne - 75005 Paris

 

Bureau F 629 - Sorbonne

 

ouvert du lundi au vendredi 9h30-12h00 / 14h00-16h00

 

01.40.46.28.01

 

depscpo3@univ-paris1.fr

M2 Recherche Etudes Africaines

Etudes africaines

Spécialisation scientifique de deuxième année
du Master de Science Politique

Responsable : Johanna Siméant

Le Master de Science politique - spécialité Etudes africaines (filière recherche) est une formation ouvrant sur le doctorat en science politique. Héritier d'un DEA pluridisciplinaire, il s'adresse à la fois aux étudiants désireux de poursuivre dans la recherche et à ceux qui veulent s'engager dans les métiers du développement, de la diplomatie, de la gestion des conflits, de l'expertise ou du journalisme. Adossé à un laboratoire d'études africaines reconnu, le Centre d'Etude des Mondes africains (CEMAf, unité mixte de recherche CNRS -Paris 1) au Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP- UMR CNRS-Paris 1) et à l'Ecole doctorale de science politique, mais aussi associé aux activités de la revue Politique africaine, ce Master est aujourd'hui une des seules formations africanistes de science politique en France.

La formation se déroule normalement en deux ans, avec la possibilité d'intégrer le cursus en deuxième année (M2). En M2, l'année s'organise en deux semestres de nature distincte :
-   Au premier semestre, les étudiants participent aux séminaires de formation à la recherche
-   Au second semestre, moment important du passage à pratique de la recherche, ils partent faire leurs enquêtes sur le terrain pour des durées pouvant aller jusqu'à trois mois. Ils suivent également un séminaire de méthodologie (16h) et rédigent leur mémoire.

 

Pour connaître les détails de cette formation, consultez la rubrique : "diplômes délivrés par l'UFR"

 

 

MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

La participation aux séminaires est évaluée sous forme de contrôle continu (CCAC) et fait l'objet d’une notation sur 20. Les étudiants sont notés en CCAC dans trois des séminaires suivis : 3 notes sur 20 = 60 (correspondant à 30 crédits européens, ECTS). La notation du 4ème séminaire est associée à la note d'évaluation du mémoire.

Le mémoire, dont le sujet s'inscrit dans le cadre du 4ème séminaire suivi par l'étudiant, fait l'objet d'une soutenance devant un jury. Il est noté sur 20 et affecté d'un coefficient 3, soit 60 (30 ECTS).

La délivrance du diplôme est subordonnée à la validation des deux semestres. Une compensation est possible entre les deux semestres. La défaillance à une épreuve fait obstacle à la validation du semestre.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Secrétariat du Master : Marie Bouillet
Bureau F 629, Sorbonne, 14 rue Cujas 75005 Paris.
Tel : 01 40 46 28 01 - email : depscpo3@univ-paris1.fr
Du lundi au vendredi, 9h30-12h 14h-16h.
Coordonnées du responsable de la spécialité : jsimeant@univ-paris1.fr

 

Laboratoires d'accueil : Centre d'Etudes des Mondes Africains, CEMAf (UMR 8171 CNRS - Paris 1 - EPHE - Université de Provence) Directeur : Pierre Boilley (directeur du site parisien : Bertand Hirsch). Le labo est situé au Centre Malher, 9 rue Malher, 75004 Paris (M° St Paul). Secrétariat du CEMAf : Daniel Leblanc (leblanc@univ-pari1.fr - Tel : 01 44 78 33 32) Pour plus de détail sur les orientations et les programmes de recherche du CEMAF voir http://www.cemaf.cnrs.fr/ - Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP- UMR 8209CNRS-Paris 1), Directrice Gisèle Sapiro (directrice de l’équipe CRPS : Delphine Dulong). http://www.univ-paris1.fr/centres-de-recherche/cessp/

 

Ressources documentaires, bibliothèques : pour les ouvrages généraux et quelques travaux sur l'Afrique, les étudiants disposent de la Bibliothèque Cujas (rue Cujas) et du Centre de documentation de l'UFR de science politique. Pour des recherches plus spécialisées, ils se rendront à la Bibliothèque de recherches africaines (BRA) du Centre Malher, en libre accès. Responsable : Michèle Raffutin (Michele.Raffutin@univ-paris1.fr - Tel : 01 44 78 33 35). Consultation en ligne : catalogue.univ-paris1.fr Sur le Web, ils pourront également utiliser les ressources de certains sites, tel www.politique-africaine.com ou www.h-net.org/ africa/toc/

 

Bourses, allocations : Pour une bourse d'études pendant l'année du Master, les étudiants de l'Union Européenne et assimilés peuvent retirer un dossier au service des Bourses dès le début septembre et le déposer (ou le renvoyer) au plus tard avant le 15 octobre (le service des bourses se trouve au centre PMF, 90 rue de Tolbiac, 75013 Paris ; tel : 01 44 07 88 85). L'attribution d'une allocation de thèse à l'issue du Master relève d'une décision de l'Ecole doctorale de science politique. Les décisions se prennent de façon collégiale à l'issue du second semestre, en fonction des résultats obtenus par l'étudiant et de la qualité de son projet de thèse.

 

Crédits de l'Ecole doctorale : Pour la réalisation de leur recherche, les étudiants régulièrement inscrits dans le Master peuvent demander un soutien financier à l'Ecole doctorale de Science politique. Ils doivent pour cela adresser une demande motivée (avec projet de recherche, détail de l’enquête de terrain par exemple, et budget) au directeur de l'Ecole doctorale, le Professeur Daniel Gaxie. La décision d’attribution d’une aide sera prise par la commission de l'Ecole doctorale.

 

Autres sources de financement et aides au terrain : D'autres sources de financement existent en fonction des thèmes et des terrains de recherche. Des précisions seront apportées par les enseignants selon les cas. Signalons toutefois l'existence des bourses d'aide au terrain des quatre Instituts français de recherche établis en Afrique : à Johannesburg (IFAS), Addis-Abeba (CFEE), Nairobi (IFRA) et Ibadan (IFRA). Tous ces centres ont une compétence régionale qui ne se limite pas à leur pays d'accueil. Ils constituent des structures privilégiées d'échanges scientifiques et de coopération universitaire franco-africaine.

 

 

Nombre de candidatures 2012/2013 : 84

Effectif : 29