X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil > Université > Présentation > Historique > Avant l'Université de Paris

Avant l'Université de Paris

Avant l'Université de Paris 

L'enseignement supérieur en Europe dans l'Antiquité et au Moyen Âge.

Issu principalement du dialogue socratique et de la pratique des écoles philosophiques de Platon, d'Aristote et des stoïciens, l'enseignement supérieur était dispensé, jusqu'à la conversion de Constantin au christianisme (313), par des maîtres qui exerçaient à titre privé. Il faudra attendre la création de l'«auditorium*» impérial byzantin institué à Constantinople en 425 par Théodose II pour qu'apparaisse la première université d'état de l'espace européen.

 

 

Celle-ci couvrira pratiquement tous les domaines du savoir de l'époque et elle sera appelée pour cette raison un «studium generale», c'est-à-dire une «école générale» au sens disciplinaire du terme. Au reste, c'est comme établissement d'enseignement supérieur officiel que cet auditorium est directement à l'origine de l'Université de Bologne, qui sera fondée en 1158 par l'empereur Frédéric Ier Barberousse pour restaurer le droit romain dans l'Occident médiéval. Mais l'institution de cette université, limitée d'abord aux disciplines juridiques, avait été précédée par la création des écoles médicales de Salerne et de Montpellier, qui étaient déjà célèbres au XIe siècle et qui avaient un caractère professionnel en dehors de toute tutelle étatique.

 

 

C'est au cours du XIIe siècle qu'apparaîtra la corporation des maîtres et des étudiants parisiens qui introduira, parallèlement à l'école théologique épiscopale du cloître Notre-Dame, l'enseignement des arts libéraux - la grammaire, la rhétorique et la dialectique d'une part, l'arithmétique, la géométrie, l'astronomie et la musique d'autre part. Cet enseignement de caractère privé - «universitas» signifie corporation - avait été notamment illustré au début du siècle par Abélard, dont les audaces dialectiques avaient suscité la réprobation de l'autorité ecclésiastique. Au reste, si elle n'est pas la première corporation de maîtres et d'étudiants au Moyen Âge, l'Université de Paris est la plus ancienne comme «studium generale» en Europe occidentale, où elle enseignait seule toutes les disciplines avant 1200. C'est pourquoi les maîtres et les étudiants étrangers étaient déjà nombreux à Paris avant cette date.

 

 

* Le terme «auditorium» désignait, comme son nom l'indique, la salle où les professeurs enseignaient.