Accueil > Formations > Offre de formation


Fiche diplôme

Droit

Préparation au concours de l'ENA

M2 droit public "Administration générale"


· Mise à niveau

Les étudiants trouveront en ligne des indications de lecture de base pour leur permettre de commencer à se préparer, notamment dans les matières qui sont nouvelles pour eux.
Dès le début du mois de septembre des cours d'introduction seront proposés pour aider les étudiants à se mettre à niveau dans les matières nouvelles. Il est vivement recommandé aux étudiants admis à s'inscrire de les suivre, même si leur inscription n'a pas encore été opérée.
Le calendrier de ces cours sera publié sur le site de Prép'ENA Paris 1-ENS.

- Introduction à la Science économique : professeur Gérard Grellet, université Paris 1, UFR02;
- Introduction au Droit public : Mme Cécile Moiroud-Réchard, maître de conférence, université Paris 1, UFR01;
- Repères d'histoire contemporaine : M. Arnaud Teyssier, professeur associé à l'université Paris 1.
Ce dernier cours a pour but d'aider les étudiants à combler les lacunes de leurs connaissances historiques de base, déplorées chaque année par les jurys de concours. L'assistance à ce cours est vivement recommandée à tous les étudiants.

· Programme et organisation de la scolarité

La formation est organisée conformément aux dispositions réglementaires applicables aux masters de spécialité professionnelle, et notamment sur une base semestrielle. Organisée seulement au niveau M2, elle s'étend sur deux semestres.
Le programme du master suit le programme des grands concours administratifs. S'y ajoutent des enseignements relatifs à des épreuves spécifiques de concours autres que celui de l'ENA, mais de même niveau ; ces matières peuvent être intégrées au programme du master comme matières à option (v. infra), ou donnent lieu à des épreuves spécifiques lors des galops d'essai.
La formation se déroule de début octobre à juin (30 semaines). Elle est précédée en septembre d'enseignements intensifs de mise à niveau en droit public, en économie et en histoire contemporaine pour les étudiants qui en auront besoin. Le calendrier de ces enseignements de mise à niveau est publié sur le site de l'université Paris 1 à partir du 15 juillet, avec une bibliographie de base. Elle est complétée par un tutorat et un entraînement aux épreuves orales d'admission après les épreuves écrites des concours, sous la forme d'oraux blancs et de conseils méthodologiques.

La formation comporte chaque semaine une vingtaine d'heures d'enseignement (594 heures sur l'année) et, à partir de novembre, un galop d'essai correspondant à une épreuve écrite de concours. En outre deux concours blancs sont organisés, sur une semaine, fin janvier et fin mai. Le calendrier des concours blancs tiendra compte du calendrier des principaux concours administratifs de niveau comparable.
Selon les matières, l'enseignement se compose d'une direction d'études et d'une conférence de méthode, ou seulement d'une conférence, par séquences d'une heure trente ou de deux heures.

La direction d'étude a pour objet la présentation, sous la forme de cours magistraux, des questions d'actualité de la discipline jugées les plus importantes dans la perspective des concours, en les rattachant aux connaissances fondamentales ; elle n'a pas pour objet de couvrir de manière exhaustive l'ensemble de la matière. Elle est assurée par des professeurs d'université et des professeurs associés (hauts fonctionnaires).

La conférence de méthode a pour objet de travailler l'ensemble de la matière au travers d'une série de sujets choisis et traités en fonction des exigences méthodologiques des épreuves écrites ou orales des différents concours (dissertation, commentaire sur dossier, épreuve orale). De jeunes hauts fonctionnaires, pour la plupart issus de l'ENA, assurent les conférences de méthode.

En Questions économiques les étudiants seront répartis en groupes de niveau pour les conférences de méthode. En outre, le programme sera complété par quatre ou cinq conférences d'approfondissement qui seront assurées par des hauts fonctionnaires en charge des questions choisies.
En plus des directions d'étude et des conférences de méthode, chaque étudiant est invité à choisir parmi les maîtres de conférences et les professeurs associés un tuteur qui sera son référent pendant l'année.
Les étudiants sont évalués par un jury universitaire à la fin de chaque semestre, selon les modalités fixées par le règlement du master. Le grade et le diplôme de master sont délivrés sur la base des résultats obtenus. Il est également tenu compte de l'assiduité aux différents enseignements.

Des conférences de méthode optionnelles sont proposées aux étudiants pour la préparation d'épreuves spécifiques à certains concours : deux conférences pour les concours des assemblées parlementaires (Droit constitutionnel, Droit parlementaire) et une conférence pour le concours d'administrateur territorial (Gestion territoriale).
Au titre du programme du master, les matières à option sont facultatives ; seuls les points supérieurs à 10/20 seront pris en compte.
La formation est complétée par des conférences d'actualité, qui permettent aux étudiants d'entendre et de rencontrer des personnalités invitées à présenter un sujet important d'actualité. Ces conférences sont organisées par M. Aquilino Morelle, IGAS, professeur associé à l'université Paris 1. Au cours des années précédentes ont été invités :

- Michel Boyon, ancien directeur général de RFF, directeur général du CSA ;
- M. Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, puis président de l'AMF ;
- André Kaspi, professeur à l'université Paris 1, Département d'Histoire, spécialiste des Etats-Unis ;
- Jean de Kervasdoué, professeur au CNAM et ancien directeur général des hôpitaux;
- Dominique Méda, philosophe et sociologue, inspectrice générale des Affaires sociales.
- Franck Mordacq, directeur général à la modernisation de l'Etat, MINEFI ;
- Marcel Pochard, conseiller d'Etat, ancien directeur général de l'administration et de la fonction publique ;
- François Roussely, ancien directeur général d’EDF ;
- Hubert Védrine, ancien ministre des affaires étrangères ;
- Catherine Démier secrétaire générale du Haut Conseil des prélèvements obligatoires ;
-Bertrand FRAGONARD, Conseiller-Maître à la Cour des Comptes,
Président du Haut Conseil de la Famille, responsable des travaux préparatoires au projet de loi sur la dépendance ;
- Henry Laurens professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire "Histoire contemporaine du monde arabe."

Les conférences d'actualité sont ouvertes aux étudiants des ENS et aux étudiants de l'université Paris 1 inscrits dans les autres masters.