X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Accueil > Formations > Offre de formation


Fiche diplôme

Sciences Humaines et Sociales

Master 2 Patrimoine et musées parcours Jardins historiques, patrimoine et paysage (finalité Professionnelle)

Domaine : Sciences Humaines et Sociales
Mention : Patrimoine et musées
Parcours / Spécialité : Jardins historiques, patrimoine et paysage

Si cette formation reste principalement orientée vers les parcs et les jardins, elle prend également en compte la notion, relativement émergente, de « paysage culturel ». C'est ainsi qu'elle se préoccupe du traitement des espaces publics en étroite relation avec des problématiques patrimoniales et qu'elle revendique ce que nos collègues allemands nomment la « Gartenkultur », c'est-à-dire une approche globale du jardin, compris non seulement comme fait culturel, inscrit dans l'histoire, mais aussi comme objet anthropologique total.
Jardins et paysages, formes de création qui conjuguent nature et culture, ne relèvent pas de la conception traditionnelle d'un patrimoine pensé comme immuable et - en tant que tel - reconductible. Ils s'inscrivent dans le tissu du monde. Ils mettent en oeuvre des matériaux vivants, des processus naturels, des pratiques humaines changeantes et possèdent donc une dimension transitoire, voire éphémère, irréductible. Penser et organiser leur continuité constitue donc un enjeu difficile pour lequel il est nécessaire, non seulement d'accumuler des expériences, mais de construire de nouvelles approches. C'est ainsi que le Master bénéficiera d'une expérience qui a vu se développer de nouvelles pratiques comme l'archéologie des jardins ou de nouveaux champs comme l'histoire de la botanique appliquée aux jardins ou l'impact des transformations climatiques sur les jardins.

Objectif du diplôme : Au moment où se confirme, partout, un intérêt de plus en plus vif pour le patrimoine des parcs et jardins, pour les paysages culturels ainsi que pour le traitement des espaces publics en étroite relation avec des problématiques patrimoniales, il est nécessaire de former les futurs acteurs capables d'intervenir sur des lieux à protéger, à conserver et à mettre en valeur selon une perspective dynamique.
Peu de professionnels sont formés à ces pratiques. Cet enseignement ouvre donc aux emplois proposés par les différents services de l'État et des collectivités locales, les Associations préoccupées de questions et de gestion patrimoniales, les agences et bureaux d'études d'architectes, de paysagistes et d'ingénieurs. Il doit permettre aux futurs professionnels libéraux d'être mieux à même de résoudre les problèmes qui leur sont posés. Il est aussi ouvert à tous ceux qui cherchent à approfondir leurs connaissances dans ce domaine spécifique dans le but de développer une démarche professionnelle originale.
S'adressant à des étudiants venant d'horizons extrêmement différents, la pédagogie est fondée principalement sur la dynamique de l'échange des savoirs. Il est bien entendu indispensable de donner un complément d'information générale dans le domaine de la restauration et de la conservation du patrimoine. Mais l'objectif de cette formation est principalement de favoriser la structuration d'un langage commun et l'élaboration de problématiques partagées permettant un dialogue pluridisciplinaire. La pédagogie provoquera la remise en jeu des savoirs constitués et la découverte de nouveaux champs. Il ne s'agit pas de former hâtivement à de nouvelles disciplines, mais de développer la capacité de chacune des disciplines à collaborer au sein d'équipes orientées vers la recherche et le projet.
Il s'agit donc en premier lieu de :
- Former au travail pluridisciplinaire,
- Apporter des connaissances permettant d'acquérir un langage commun et spécifique,
- Lier les connaissances historiques, théoriques et pratiques à un travail de terrain.
En deuxième lieu de :
- Situer les connaissances dans le contexte européen,
Les autres données objectives, tel l'enseignement des langues ou la pratique aisée des nouvelles technologies (qui paraît « naturelle
» au moins aux architectes et aux paysagistes) sont fondamentalement associées à notre enseignement.

Modalité d'admission : L'accès à la deuxième année du master professionnel est subordonné à l'obtention du diplôme de maîtrise délivré en première année de master ou d'un diplôme de niveau au moins équivalent ou au bénéfice de la validation d'acquis liés à l'expérience professionnelle ou aux travaux personnels du candidat.
L'admission est prononcée par le chef d'établissement sur proposition du responsable de la formation (cf. article 11 de l'arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de master).
Nombre de points ECTS : 120 (à l'issue de l'obtention du diplôme)
Niveau de diplôme validé à la sortie : BAC+5
Langue d'enseignement : Français
Rythme : Formation initiale
Public : Etudiants
Espace Pédagogique Interactif : http://cours.univ-paris1.fr/