Accueil > Formations > Offre de formation


Fiche diplôme

Sciences Humaines et Sociales

Master 2 Indifférencié Géoprisme

Sciences des Territoires


Domaine : Sciences Humaines et Sociales
Mention : Géographie

1. Secteurs d'activité et emplois accessibles :


Principaux secteurs d'activité :
Emplois dans le domaine de la recherche et de la conduite de projet à caractère scientifique (y compris R&D). La majorité des débouchés sont de niveau chercheurs / enseignant-chercheur / ingénieur de recherche (après un parcours recherche et doctorat); ou de niveau ingénieur d’étude, chargé d’étude, chargé de mission (en sortie de M2).


Types d'employeurs :
CNRS, INED, IRD, IFSTTAR, Universités, EPST, bureaux d’étude, collectivités territoriale, cabinets spécialisés dans l’accompagnement de projet, CGET, Ministère de l’équipement) et internationaux (Commission Européenne, OCDE


Métiers ou fonctions accessibles aux diplomés :
chercheurs, enseignants – chercheurs, ingénieur de recherche, ingénieur d’étude (public, ou R&D secteur privé), ingénierie de l’information géographique et de la modélisation des données géoréférencées, chargé d’étude, assistance à maîtrise d’ouvrage, chargé de mission, chef de projet / gestion de projet, expertise territoriale auprès d’organismes nationaux.


2. Perspectives professionnelles :


Champs d'actionDes connaissances
acquises en :
Qui permettent de mobiliser
des aptitudes à :
Analyse spatiale et modélisationFondements de l’analyse spatiale et de la modélisation dynamique, construction et exploration d’enquêtes.

Contexte d’utilisation des outils et méthodes en sciences sociales (nature de la connaissance produite par la modélisation, modes de construction de catégories de recueil de données ou d’analyse)
Analyser des flux et des réseaux, des cohésions territoriales ou des discontinuités.

Modéliser une organisation spatiale en émergence ou en évolution.

Expliquer et reproduire (par simulation) la formation, l’évolution et la disparition de formes spatiales particulières.

Analyser des enquêtes individuelles comprenant plusieurs variables (modèles de choix résidentiels…)
Dynamiques spatiales en EuropeQuestionnements théoriques sur la construction du fait européen, abordé à la fois dans ses territoires (villes, réseaux de transport, régions) et dans ses échelles de gouvernance, du local au mondial.

Approfondissements thématiques sur l’Europe, qui renvoie ici à la fois à un terrain géographique d’étude privilégié mais non exclusif et à un corpus de concepts théoriques et de pratiques pour l’analyse géographique.
Permettre de développer une vision nuancée et critique sur des questions souvent présentées de manière simplifiée ou déformée (par exemple les discours sur la cohésion territoriale, l’intégration européenne ou les frontières de l’Europe).

Mettre en place des études comparatives, européennes ou internationales en mobilisant l’ensemble des sciences sociales (démographie, histoire, sociologie, économie).
Construction des savoirs en géographieConnaissances sur les différentes modalités selon lesquelles les savoirs géographiques se sont constitués, sur les théories fondamentales en géographie, sur les concepts fondateurs de l’épistémologie et de l’histoire des sciences.

Fondements de l’analyse des documents textuels et iconographiques en géographie.
Confronter et mettre à l’épreuve les modèles d’analyses issues de l’Histoire des sciences, situer les savoirs géographiques dans leurs contextes politiques, sociaux et intellectuels.

Savoir choisir et formaliser des sources ou de l’information géographique, mettre en oeuvre des méthodes, interpréter des résultats et discuter leur pertinence

3. Particularités :


Pour en savoir plus :


Principales fiches ROME correspondantes :
K2108 : Enseignent-chercheur
K2401 : Recherche en sciences de l’homme et de la société
K1404 : Chargé d’étude pour la mise en oeuvre et le pilotage de la politique des pouvoirs publics
K1802 : Chargé d’étude et de mission en développement local
M1808 : Ingénieur d’étude en information géographique