X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » International » Étudiants étrangers » Logement

Logement

French
English
Spanish

L’université dispose de logements pour les étudiants étrangers à la cité internationale ainsi que dans les résidences publiques du CROUS, mais leur capacité ne permet d’accueillir qu’une petite minorité d’entre vous. Voici donc quelques pistes pour vous aider à trouver votre chez vous à Paris : une présentation des différents types d’hébergements ainsi que des formalités à régler lors de l’emménagement.

 

Les différents types de logements

Les formalités à régler lors de l'emménagement

     ► Signature du contrat de location ou bail

     ► Demande d’aide au logement étudiant de la CAF

     ► Souscription d’une assurance habitation

 


LES DIFFÉRENTS TYPES DE LOGEMENTS

La cité internationale universitaire de Paris

Créée en 1925 dans un parc de 34 hectares, la cité internationale est constituée de 40 maisons portant chacune les couleurs d’un pays. 12 000 étudiants et chercheurs y sont hébergés chaque année, dans un esprit interculturel où se côtoient 140 nationalités. La direction des relations internationales de Paris 1 y dispose de quelques studios, mais ceux-ci sont très peu nombreux et sont attribués en priorité aux étudiants de niveau master ou doctorat inscrits à un double diplôme international ou à une formation réservée aux étudiants étrangers.
Logement : studio individuel meublé (chambre de 11 à 18m2 avec cuisine et salle de bains)
Loyer : de 400 à 550€/mois (hors aide au logement de la CAF allant jusqu’à 94€/mois - cf. ci-dessous)
En savoir plus : rilogement@univ-paris1.fr ; www.ciup.fr

 

Les résidences universitaires publiques du CROUS de Paris

Chargé d’attribuer les bourses sur critères sociaux aux étudiants d’Ile-de-France, le CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) de Paris gère également les 70 résidences universitaires publiques de la capitale. La direction des relations internationales de l’université dispose de logements dans neuf de ces résidences, mais leur nombre est très limité et leur attribution est subordonnée au respect de conditions très strictes.

 

Si vous êtes en master ou doctorat et préparez un double diplôme international ou une formation réservée aux étudiants étrangers, vous aurez ainsi plus de chance d’obtenir l’un de ces logements. Attention cependant : cette attribution est loin d’être automatique et veillez donc à envisager par ailleurs d’autres types d’hébergements (cf. ci-dessous).


Logement : chambre, studio ou T2 meublé pour 1 ou 2 personnes (10 à 46m2, cuisine et salle de bains collectives ou privées)

Loyer : de 330€ à 680€/mois (sachant que la CAF verse une aide au logement)

En savoir plus : rilogement@univ-paris1.frwww.crous-paris.fr/logements/nos-logements

 

Les résidences étudiantes privées

Les actuelles résidences du CROUS ne pouvant accueillir que 13% des étudiants, des chantiers sont en cours pour en construire de nouvelles. Des résidences privées se sont par ailleurs développées pour répondre à la demande croissante de logements universitaires. Pratiquant des tarifs plus élevés que dans le public, elles offrent souvent des services auxiliaires tels que le ménage, des salles de sport et de travail ainsi que des réductions dans les commerces voisins.

Logement : en général, studio individuel meublé
Loyer : de 600€ à 700€/mois (sachant que la CAF verse une aide au logement)
En savoir plus : www.adele.org ; www.campusfrance.org ; www.etudiantdeparis.fr

 

 

Les foyers d’étudiants et de jeunes travailleurs

Près d’une centaine de foyers hébergent les jeunes étudiants et travailleurs en Ile-de-France, la plupart d’entre eux ayant entre 18 et 25 ans. Proposant un système de demi-pension ou de pension complète, ces foyers sont plus souvent féminins que mixtes. Leur administration est tantôt assurée par des religieux, tantôt laïque.


Logement : chambre meublée individuelle ou double (et plus rarement : studio meublé)
Loyer : variable, mais souvent inférieur aux tarifs du marché
En savoir plus : www.etudiantdeparis.fr; www.cidj.com; www.crous-paris.fr

 

 

Les appartements parisiens « classiques », en colocation ou en solo

Outre les logements ci-dessus réservés aux étudiants et jeunes actifs, vous pouvez emménager dans un appartement parisien classique. La solution la plus économique et sympathique est de le partager avec un ou des colocataire(s), ceux-ci se rencontrant via des sites spécialisés (voir les liens « en savoir plus » ci-dessous) ou des événements dédiés (le café coloc’ de septembre lors de l’opération c’est la rentrée !, les jeudis de la colocation proposés chaque mois dans les bars parisiens...). Si les colocataires que vous avez trouvés n’ont pas encore de toit ou si vous souhaitez habiter seul, vous devrez éplucher les offres de logements diffusées par les particuliers ou agences immobilières (celles-ci facturent des honoraires au moment de la remise des clés). Il faudra ensuite multiplier les visites durant quelques jours voire quelques semaines, ce qui supposera de recourir à un hébergement provisoire dans un premier temps (auberge de jeunesse, appart’hôtel...).
Loyer : de 500 à 800€/mois pour une studette (chambre individuelle de 9 à 17m2 avec sanitaires collectifs sur le palier),  de 650 à 900€/mois pour un studio (chambre individuelle de 18 à 35m2  avec cuisine et salle de bain privative), souvent moins cher pour un appartement en colocation.
En savoir plus : www.etudiantdeparis.fr ; www.campusfrance.org (liste de sites web proposant des offres de locations et colocations, guide pour la recherche d'appartement, liste d'hébergements);  www.cidj.com (pages "Trouver une coloc" & "Trouver une location").

 


LES FORMALITÉS À RÉGLER LORS DE L’EMMÉNAGEMENT

Signature du contrat de location ou bail

Avant la remise des clés, le propriétaire (ou le gérant) et vous-même devrez signer un contrat de location (également appelé bail) rappelant notamment le montant du loyer, la surface du logement ainsi que la durée de validité du contrat (celle-ci est généralement d’un an pour les meublés et de trois ans pour les non-meublés, mais il est possible de résilier avant le terme en respectant un délai de préavis d’un à trois mois).

Si vous emménagez à plusieurs, le contrat pourra prévoir une clause de solidarité vous obligeant à régler le loyer pour vos colocataires si ceux-ci ne le font pas. En général, vous devrez verser une caution ou dépôt de garantie que le propriétaire vous restituera à votre départ si aucune dégradation n’est à constater (cela sera vérifié grâce à une comparaison de l’état des lieux réalisé à votre arrivée puis à votre départ de l’hébergement).

Enfin, on pourra vous demander de faire signer le contrat par un garant s’engageant à payer votre loyer en cas de manquement de votre part. Si vous rencontrez des difficultés à verser une caution ou à trouver un garant, plusieurs dispositifs peuvent vous venir en aide : la Caution Locative Étudiante, le Loca-Pass ou encore la caution bancaire.
En savoir plus : www.campusfrance.org (caution, bail) ; www.etudiantdeparis.fr (caution, bail, état des lieux, clause de solidarité)

 

Demande d’aide au logement étudiant de la CAF

Comme les étudiants français, les étudiants étrangers peuvent bénéficier d’une aide de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) pour payer leur loyer : l’ALS (Allocation Logement à caractère Social) ou APL (Aide Personnalisée au Logement). Le montant de cette aide dépend de critères tels que la localisation du logement, le montant du loyer ou encore vos ressources. Pour en faire la demande, vous devez imprimer un dossier préalablement rempli en ligne puis l’envoyer à la CAF par la poste avec plusieurs pièces justificatives. Parmi ces pièces, on trouve une attestation à faire remplir par le propriétaire ou gérant de votre logement lors de votre emménagement. S’il est prévu que l’aide vous soit versée personnellement plutôt que d’être versée au propriétaire ou gérant, vous devez par ailleurs fournir un RIB (Relevé d’Identité Bancaire) émis par une banque française (voir ici les modalités d’ouverture d’un compte bancaire en France).

En savoir plus : www.caf.fr

 

Souscription d’une assurance habitation

Avant de vous remettre les clés, le propriétaire ou gérant vous demandera généralement une attestation d’assurance multirisque habitation. Cela prouve que vous êtes couvert en cas de sinistre dans le logement, qu’il s’agisse d’un cambriolage, d’un dégât des eaux ou encore d’un incendie.

Certains contrats incluent parfois l’assurance responsabilité civile, laquelle vous est demandée par l’université lors de votre inscription administrative (cela vous protège en cas de dommage corporel ou matériel causé accidentellement à autrui). Pour souscrire une assurance habitation, vous pouvez vous adresser à une mutuelle étudiante, à certaines banques ou encore à des compagnies d’assurance privées.
En savoir plus : www.etudiantdeparis.fr

 

 

Photos: immeuble parisien (© Rafael Garcia-Suarezlicence CC-BY-SAphoto originale redimensionnée) ; Cité Internationale Universitaire de Paris (© Igor Stefanphoto originale redimensionnée); logo (© CROUS de Paris) ; logo (© ADELE); étudiantes (©  Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ; scène d'intérieure de cuisine, tableau de Marten van Cleve ((© _AFRwbDNCUQGjw at Google Cultural Institute, licence CC0photo originale redimensionnée); trousseau de clés (© TheEgyptian, licence CC-BY-SAphoto originale redimensionnée) ; illustration de l'aide au logement étudiants (© CAF) ; cambrioleur (© Ente75licence CC0photo originale redimensionnée)