X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Histoire du cinéma

Agnès Devictor

Agnès Devictor est maître de conférences et habilitée à diriger des recherches. Son parcours universitaire lui a permis de travailler à la croisée de différents champs disciplinaires, alliant démarches de politologue et d'historienne, pour analyser la production d'images filmées en République islamique d'Iran et plus généralement dans les conflits du Moyen-Orient depuis les années 1980.


Son doctorat de sciences-politiques, qui portait sur l'étude d'une politique publique, l'a tout d'abord conduite de 1994 à 1998 en Iran où elle a écrit sa thèse La politique culturelle de la République islamique d'Iran, exemple du cinéma (1979-1997) en étant boursière puis allocataire de l'Institut Français de Recherche en Iran (IFRI). Elle effectue alors son terrain de recherche dans les principales institutions du cinéma iranien et  lors de tournages de films.


Parallèlement à ses activités universitaires, elle organise des programmations de films iraniens pour des festivals, comme la première rétrospective des films d'Abbas Kiarostami et Femmes cinéastes iraniennes au Festival du film de Locarno (1995) ou Modernité cinématographique à l'iranienne au Festival d'Automne à Paris (2000), ce qu'elle continuera d'ailleurs à faire jusqu'en 2012 pour différents festivals et institutions culturelles en Europe.


Quittant pour un temps l'université et le monde de la recherche entre 2000 et 2004, elle travaille comme chargée de mission au ministère de l'Education nationale dans le cadre du Plan pour les Arts et la Culture à l'école, puis pour le Groupement national des cinémas de recherche (GNCR), collabore au Monde des Livres, avant d'être responsable du bureau Nord de l'Afrique de l'ONG  Reporters sans frontières.


En 2004, elle devient maître de conférences à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, dans le département d'Information et communication. Elle reprend alors des recherches en Iran, plus ponctuellement, où elle dirige entre 2006 et 2009, le programme "Cinéma-Image" de l'IFRI et y organise notamment les colloques " Le cinéma, la croyance, le sacré " et " Guerre Iran-Irak, Guerres en Afghanistan, quelles images ? ". Cette manifestation scientifique s'inscrit d'ailleurs dans la redéfinition progressive de ses recherches sur les films de guerres tournés pendant les guerres, et particulièrement durant le conflit Iran-Irak (1980-1988) et durant les guerres en Afghanistan depuis 1979, ce qui la conduira d'ailleurs à effectuer trois séjours de recherches à Kaboul entre 2012 et 2013.


Depuis 2011, elle est maître de conférences dans l'UFR Histoire de l'Art et Archéologie de l'Université de Paris 1 et enseigne le cinéma iranien à l'INALCO. Elle est membre du Laboratoire Histoire culturelle et sociale de l'art (HiCSA), du Centre d'Etudes et de recherche en histoire et esthétique du cinéma (CERHEC) et du Labex CAP (Création, Arts, Patrimoines). Elle est par ailleurs chercheure associée à l'UMR 7528 Mondes iranien et indien.

 

Pour aller sur la page personnelle cliquer Opens external link in new windowici.

Thèmes de recherche

- Politiques du cinéma

- Filmer la guerre pendant la guerre (Iran, Afghanistan)

- Religion et cinéma

- Archives de guerre (Moyen-Orient)

Travaux en cours

Dans le cadre du Labex, elle co-dirige avec Sylvie Lindeperg un ouvrage portant sur les fonds d'archives audiovisuelles dans les situations post-conflit, et rédige un ouvrage l'Iran mis en scène, pour les éditions Espaces et signes, collection ciné-voyage (publication prévu en 2017).

Publications

Images, combattants et martyrs. La guerre Iran-Irak vue par le cinéma iranien, Paris, Editions Karthala- IISMM, IFRI, 2015.

 

Politique du cinéma iranien, de l'âyatollâh Khomeyni au président Khâtami, Paris, CNRS Editions, 2004