X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Master Dynamiques des pays émergents et en développement (DynPED) » Présentation et débouchés » Une pédagogie innovante

Une pédagogie innovante

Sur le plan pédagogique, l'innovation mise en œuvre par l'équipe enseignante réside dans la volonté de combiner en permanence diverses démarches souvent séparées au sein de la discipline. En premier lieu, l'effort est permanent de mettre en perspective les approches relevant des deux spécialisations de la spécialité, celle ayant pour thème les problèmes d'environnement et celle traitant des dynamiques urbaines. Il s'agit en effet, tout en formant de véritables spécialistes au sein de la discipline, de produire des jeunes intellectuels capables d'envisager de manière globale les enjeux de nos sociétés.


En second lieu, le souci consiste à former des étudiants capables aussi bien de mesurer les phénomènes étudiés que de comprendre les processus qui les constituent. Les méthodes quantitatives et les divers outils de l'information géographique trouvent donc toute leur importance dans la formation, au cours de laquelle les étudiants approfondissent également leur expérience de l'approche des sociétés par la réalisation de longs séjours sur le terrain et par la conduite d'entretiens selon les diverses méthodes en vigueur au sein des sciences sociales.


L'innovation réside ainsi dans la préparation à la recherche avec d'une part l'apprentissage des techniques infographiques, et tout particulièrement les méthodes de la représentation cartographique moderne et avec d'autre part l'étude des langues parlées par les sociétés étudiées et des cultures qu'elles véhiculent.
L'innovation réside également dans le souci de former les étudiants aux techniques les plus modernes de restitution des résultats scientifiques obtenus : c'est le cas avec l'apprentissage de logiciels de type powerpoint, c'est aussi le cas avec l'apprentissage pour les étudiants qui le désire des techniques audiovisuelles grâce à l'expérience acquise par l'IRD et Paris 1 en ce domaine.
Par ailleurs, toute son importance est donnée à l'appui apporté dans la formation par les ingénieurs et les techniciens des deux principaux laboratoires d'accueil CNRS (UMR 8586 Prodig et UMR 245 Cessma), qui peuvent aussi offrir les bases de données et les fonds numérisés accumulés au cours des années de recherche.

MOBILITÉS

A - Validation de semestres effectués à l'étranger

La validation de semestres passés dans une université européenne ou étrangère est possible, à condition que le contenu des enseignements suivis correspondent avec la finalité du parcours, en accord avec l'équipe pédagogique.

B - Séjours effectués à l'étranger

Au moins un séjour, effectué dans un pays émergent ou en développement, est exigé au cours de la première ou de la deuxième année de master. Les étudiants seront reçus et encadrés dans les multiples universités avec lesquelles les enseignants-chercheurs des équipes impliquées entretiennent des relations de partenariats. Les enseignements de langues sont destinés à rendre possibles ces séjours au cours desquels sont réalisées les enquêtes sur les terrains.