X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » École doctorale d'Archéologie » Formation doctorale

Diplôme d'Appui à la recherche (DARA)

ORGANISATION DU DIPLÔME

Dans le cadre du diplôme d’appui à la recherche, le doctorant doit acquérir 30 ECTS, en 3 ans (maximum 4 ans, sur dérogation). L’obtention de ce diplôme implique une inscription pédagogique en chaque début d’année universitaire. Il faut noter qu’il s’agit d’un diplôme souple et personnalisé, fortement adaptable. Le doctorant organise les éléments du diplôme d’appui à la recherche à son rythme, en fonction de ces autres activités.  Ainsi, il est tout à fait possible de ne valider aucun ECTS sur un semestre, une année. il peut aussi valider toutes les activités effectuées en dehors de l’université et de l’ED, en France et à l’étranger.

Le parcours est défini par le doctorant en accord avec le directeur de la thèse, dans les semaines qui suivent immédiatement l’inscription, au moins pour ce qui est des éléments du parcours de première année (semestres 1 et 2). Le doctorant doit faire valider à chaque fin d’année universitaire les éléments dans lesquels il s’est inscrit en début d’année universitaire. Le parcours est actualisé tous les ans, en début d’année universitaire, en accord avec le directeur de thèse. Il est validé (ou non) en fin de 3ème année (fin juin au plus tard) par le directeur de thèse et cette validation est entérinée (ou non) par le conseil de l’ED lors de sa session de novembre. une quatrième année peut être accordée, sur demande du directeur de thèse, pour achever la validation.

La validation complète du diplôme d’appui à la recherche est un préalable absolu à la soutenance.

 

CAS PARTICULIERS

En cas de cotutelle, le parcours doctoral de l’ED 112 est à valider au prorata du temps passé par le doctorant dans l’ED 112 (sur la base de 5 ECTS par semestre passé dans cette ED). Il faut noter que l’étudiant en cotutelle peut faire valider toutes les activités effectuées dans l’université étrangère (suivi de séminaires, activités de l’université étrangère, du laboratoire d’accueil, etc.).

 

La souplesse de ce diplôme a été privilégiée en pensant spécifiquement aux étudiants salariés.  Ainsi, le conseil de l’ED à la demande du directeur de thèse et du doctorant peut accorder une dérogation pour une 4e année afin que le doctorant puisse valider la totalité de ces ECTS.  Il est aussi proposé aux doctorants de valider une partie de leurs ECTS grâce à leurs activités professionnelles en lien avec l’archéologie, le patrimoine, l’enseignement, la médiation culturelle.  Enfin, des dérogations exceptionnelles peuvent être accordées par le conseil de l’ED 112 dans le cas d’une activité professionnelle contraignante ne permettant pas de s’engager dans le diplôme d’appui à la recherche. Il faut alors en faire la demande dès l’inscription en thèse.

 
LES ACTIVITÉS DU DIPLÔME

Le diplôme d’appui à la recherche se divise en quatre groupes d’activités :

 

·          Formation théorique et pratique
·          Activités scientifiques de valorisation externe
·          Activités scientifiques au sein de l’ ED et/ou des UMR
·          Organisation de la recherche et enseignement

 

Ces quatre groupes permettent de rendre compte de la diversité des activités menées par le doctorant au cours de ses études.

Les 30 ECTS du diplôme d’appui à la recherche doivent être acquis dans au moins trois groupes parmi les quatre cités ci-dessus, avec au minimum 5 ECTS par groupe . 

 

 

Pour télécharger le formulaire du diplôme cliquez Initiates file downloadici

Pour télécharger la brochure 2016-17 du diplôme cliquez Initiates file downloadici