X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » UFR11 - Political sciences » Master 2 Science politique » Parcours Affaires publiques » Sous-parcours Ingénierie de la concertation

Sous-parcours Ingénierie de la concertation

Parcours Affaires publiques - Ingénierie de la concertation

 

Spécialisation de deuxième année du Master de Science Politique

 

Responsable : Loïc Blondiaux

 

 

 

 

Ce sous-parcours unique en France a vocation à former des professionnels en mesure de concevoir, d'organiser et d'animer des politiques et des dispositifs de participation citoyenne dans les contextes les plus divers. Depuis plusieurs années, les institutions publiques font face à une demande croissante d'information, de consultation et de concertation du public qui s'est traduite notamment par la mise en place de procédures et d'instruments d'action publique visant à associer d'une manière plus ou moins directe le public au processus de décision (débat public, jurys de citoyens, conseils de quartier, conseils de développement, agenda 21, forums électroniques, sondages délibératifs...). Des spécialistes, en nombre croissant, sont appelés faire vivre ces pratiques au sein des collectivités locales, des organismes publics, de certaines grandes entreprises mais aussi des nombreuses agences qui se sont positionnées sur ce champ de compétences.

 

 

 

Dans cette spécialité nouvelle, un ensemble de connaissances et de savoir-faire professionnels sont requis qu'aucune formation universitaire n'était en mesure de dispenser jusqu'à présent ensemble et de manière articulée : théorie de la négociation ; sociologie de l'action publique ; psychologie sociale des petits groupes ; sociologie des controverses scientifiques ; conduite de projet ; animation de groupes ; communication événementielle ; droit des marchés publics ; programmation urbaine ; médiation environnementale... En plus de ces savoirs fondamentaux, l'accent sera mis sur la mise en situation professionnelle des connaissances acquises, en particulier dans les séminaires d'application animés par certains des praticiens les plus  en vue de ce domaine d'activités.

 

 

 

Il s'agit d’une formation spécialisée qui s'adresse à tous les étudiants souhaitant compléter un cursus de science politique, de sociologie, de géographie, d'urbanisme, d’environnement, de communication de droit ou un IEP mais aussi aux professionnels qui souhaiteraient renforcer leur bagage universitaire. L’un des critères de sélection principaux des candidats est la motivation du candidat à voir se renforcer les pratiques et la culture de la participation citoyenne dans nos structures politiques.

 

 

 

L'originalité du parcours Affaires publiques -  Ingénierie de la concertation repose sur son caractère transversal et interdisciplinaire. Des professionnels et des universitaires d'horizons extrêmement divers se sont associés au projet en faisant le pari qu'il était possible de former au plus haut niveau des spécialistes de la participation et de la délibération démocratiques capables de concilier un fort degré d’exigence politique et intellectuelle avec des qualités opérationnelles capables de les rendre immédiatement efficaces au sein d'organisations professionnelles. Le parcours Affaires publiques  sous-parcours Ingénierie de la concertation pourra bénéficier par ailleurs de l'inscription de son corps enseignant dans différents réseaux professionnels et associatifs qui participent à la structuration du champ des métiers de la concertation.

 

 

 

Après 5 années d’existence, ce Master a largement démontré qu’il existait des besoins de spécialistes dans le domaine de la concertation. Les étudiants ont  un taux d’insertion professionnelle après diplôme sur le marché de l’emploi particulièrement élevé (+ de 90%). Ils et elles se répartissent dans les agences spécialisées dans la concertation (33%  des emplois occupés actuellement par les anciens du master), les collectivités locales (28%), les grandes entreprises et administrations (20%) et les associations et think tanks (19%). Parmi les structures et les  lieux au sein desquels évoluent aujourd’hui les diplômés  : Missions publiques, Res Publica, Etat d’Esprit, Egis Conseil, Straéact, Parmenion  … (agences conseil) ; Ville de Paris, Ville de Montreuil, Ville de Nantes, Conseil départemental de la Gironde…  (collectivités locales) ; SNCF Réseau, Commission Nationale du Débat Public, GRT Gaz, STIF, GRDF….  (entreprises et organismes publics) ; Décider ensemble, Institut de la Concertation, AFEV .... (associations et Think tanks).

 

 

Effectif : 17

 


Maquette de la formation

 

___________________________________________________________________

 

 

ENSEIGNANTS

Loïc Blondiaux. Professeur de science politique à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Rémi Lefebvre, Professeur de science politique à l'université Lille II.

Yannick Barthe. Chargé de recherche au CNRS (Centre de Sociologie de l'Innovation de l'Ecole des Mines).

Jodelle Zetlaoui-Léger, Professeur Ecole Nationale d’Architecture de la Vilette.

Iolanda Romano Présidente de Avventura Urbana (Turin)

Jean Marc Dziedzicki. Chargé de mission RH SNCF Réseau.

Claude Chardonnet. PDG de l’agence C & S conseils (Paris)

Judith Ferrando, Co-directrice de l’agence Missions Publiques (Paris)

Matthieu Dionnet Co-fondateur de Lisode (Société coopérative spécialisée dans le lien social et la décision) (Montpellier)

Gilles Laurent Rayssac. Directeur de l’agence Res Publica (Paris)

Alexandre Desrousseaux. Chargé de mission TIC, Collectivités locales et démocratie au Conseil régional du Nord Pas de Calais

Sandra Rataud  Directrice du dialogue citoyen de la Ville de Nantes

Pascal Jarry est responsable démocratie locale sur du Conseil départemental de la Haute Garonne.

Pierre Mahey, architecte, urbaniste. Créateur d'Arpenteurs (Grenoble)

Pierre Yves Guiheneuf, Ingénieur agro-économiste, Association Geyzer/Institut de la concertation (Montpellier/Paris).

Grégoire Milot. Directeur de l’agence Etat d’Esprit/Stratis (Paris)

Clément Mabi, Docteur en Sciences de l’information et de la communication. Chargé de Mission auprès de la Commissaire générale au développement durable (Ministère de l’Environnement).

Damien Monnerie, Fondateur et directeur de l’association ICI (Innovons pour la Concertation sur Internet).